L’US Navy va prochainement entamer la définition d’un programme pour remplacer ses croiseurs Ticonderoga

- Publicité -

Après des années d’hésitation et de programmes avortés, l’US Navy fait face à un important besoin de renouvellement de sa flotte de surface concomitant d’un besoin d’extension du format de la flotte. C’est ainsi qu’à été lancé, dans des délais très courts pour l’US Navy, le programme de frégates FFG/X pour commander 20 frégates pour renforcer la flotte de surface, et notamment ses capacités anti-sous-marines qui ont été négligées depuis le retrait des frégate O.H. Perry.

C’est dans ce cadre que l’Amiral Richardson, le chef des Operations Navales, a annoncé le lancement prochain d’un programme destiné à remplacer les croiseurs Ticonderoga, sur un modèle similaire au programme FFG/X, à savoir d’équiper une coque existante des équipements souhaités. Il identifie 3 points clés pour ce programme, à savoir l’utilisation d’une coque existante, la production énergétique/électrique du navire pouvant satisfaire aux besoins énergivores à venir, comme les armées à haute énergies, et la modularité, permettant de rapidement déployer de nouveaux senseurs ou systèmes d’armes dur le navire. Cette nouvelle classe de navire combattant, qui doit entrée en service avant 2027, remplacera initialement les croiseurs Ticonderoga, et très probablement les Destroyers A.Burkes Flight 1 qui arriveront également en limite d’âge.

Cette nouvelle classe de navire sera une réponse aux Destroyers Lourds Type 055 de la Marine Chinoise, armés de 124 silos lance-missile, et jaugeant 13.000 tonnes, qui entreront en service à partir de 2019, ainsi qu’au Destroyers lourds classe Lider Russes, équipés (selon les modèles) de 14t0 silos missiles, jaugeant quand à aux 17.000 tonnes, et disposant (a priori) d’une propulsion nucléaire.

- Publicité -

Nous assistons donc au retour des grandes unités navales combattantes, autrement dit des croiseurs, alors qu’ils avaient presque disparut des forces navales. Il est d’ailleurs probable qu’avec l’arrivée des armées à énergie dirigée, comme les laser ou micro-onde projetées, et des canons électromagnétiques RailGun, des armes nécessitant d’importante quantités d’énergie électrique, donc une coque capable de transporter les générateurs adéquates, la jauge moyenne des navires de combat aille en augmentant, dans les prochaines années.

- Publicité -

Pour Aller plus loin

RESEAUX SOCIAUX

Derniers Articles