La Russie réussi un tir à plus de 500 km pour le S-500

Mots clés : Russie S-500 S-300 S-300

Selon les services de renseignement américains, la Russie aurait effectué avec succèsune interception d’une cible aérienne située à prés de 300 milesavec le nouveau système anti-aérien et anti-missiles S-500. Cela constituerait l’interception la plus distante effectuée par un système sol-air.

Selon les autorités russes, le S-500, qui remplacera le S-300, entrera en service à partir de 2020, et permettra une défense effective contre les missiles hypersoniques, les missiles balistiques, les drones et aéronefs, même furtifs. En effet, les dispositifs radar du S-500 intègrent des radars en bande UHF, présentant la particularité de pouvoir détecter les appareils comme le F-22, le F-35 ou le J-20 chinois, grâce à un phénomène de résonnance spécifique. Ces mêmes radars sont actuellement en cours de déploiement dans les unités de S-400 déjà en service.

Rappelons que le S-500 comme le S-400 reposent sur un ensemble de moyens de détection, postes de commandement et batteries de missiles de différents types, permettant de disposer de plusieurs solutions et de choisir la plus adaptée au moment de l’interception. Le S-500 devrait être dédié à la défense stratégique, notamment contre les missiles de croisière hypersoniques, missiles balistiques et artefacts stratosphériques, alors que le S-400 sera en charge des aéronefs, drones et missiles de croisière classiques.

La protection à plus courte distance sera confiée à des batteries mobiles BUK-M2 (100 km), TOR (30 km) et Pantsir-2 (10 km), chacun de ces systèmes pouvant échanger des données avec les autres. Des appareils de détection aérienne avancée comme l-A-50 Mainstay, drones et satellites complètent les outils de détection, en assurant en particulier une détection des appareils évoluant à très basse altitude pour profiter du masque du terrain, et pourront diriger des frappes par liaison de donnée. Enfin, le dispositif est complété par la chasse russe, forte de 700 chasseurs Su-27, Su-30, Su-35 et d’une centaine d’intercepteurs Mig-31, intervenant en synchronisation avec la défense Sol-Air.

- Publicité -

Pour Aller plus loin

RESEAUX SOCIAUX

Derniers Articles