Le FC-31 GyrFalcon équipera les porte-avions chinois

L’information avait déjà circulé depuis quelques mois, voilà qu’elle est, semble-t-il, confirmée. L’avion furtif FC-31 a été choisi par l’aéronaval chinoisecomme chasseur embarqué furtif. Plus léger que le j-20, le FC-31 a une masse au décollage de 25 tonnes, comme le Rafale français. Son allure n’est pas sans rappeler le F-35, mais sa configuration bi-moteur apparaît comme étant un avantage important pour un chasseur embarqué.

Peu d’informations sont disponibles sur l’appareil aujourd’hui, d’autant que les prototypes ont subit d’importants changements depuis le premier vol, en 2013. Mais la configuration globale de l’avion, sa masse, et la présences des J-15 et J-15D en cours de déploiement dans les unités de l’aéronavale chinoise, laisse penser que l’avion sera dédié aux missions d’attaque alors que les missions de combat aérien resteraient la spécialité du J-15.

En outre, il ne faut pas négliger le développement simultané de pas moins de 7 projets de drone de combat par l’industrie chinoise, dont au moins 2 sont destinés à être embarqués sur porte-avions. Le FC-31, qui sera renommé J-XX (J-21?) lors de son entrée en service dans l’APL, sera donc très probablement spécialisé dans les missions d’attaque en interaction/contrôle avec les UCAV embarqués, de sorte à éliminer les défenses anti-aériennes et les radars adverses.

Avec cette annonce, l’industrie aéronautique chinoise maintien son rythme d’un nouvel appareil tous les 5 ans. Le prochain appareil, qui devrait être annoncé d’ici 2 à 3 ans , sera sans aucun doute le remplaçant du JH-7, l’avion d’attaque de l’armée de l’air chinoise inspiré du Su-24 (lui même inspiré du F-111. L’appareil, qui sera, dés lors, le premier avion d’attaque dit de 5ême génération, semble avoir une configuration très innovante, avec des entrées d’air sur l’extrados, selon les indiscrétions qui circulent sur les sites spécialisés. Quand à la Chine, elle prendrait une avance psychologique importante sur ces adversaires, avec 3 avions de 5eme génération en fabrication simultanée, là ou les Etats-Unis et la Russie n’en auront qu’un, et l’Europe, aucun.

A horizon 2025, ce sera très probablement le successeur du J-10 qui arrivera, bien qu’aucune information publique ne filtre pour le moment à ce sujet. Alors que le J-10 avait pour principale mission d’assurer une montée en puissance rapide de l’APL, son successeur aura très certainement d’importantes ambitions à l’export.

Quoiqu’il en soit, avec un chasseur furtif en dotation, bimoteur qui plus est, un chasseur bombardier lourd et sa version de guerre électronique, et un ou deux drones de combat embarqués, le groupe aérien embarqué chinois à horizon 2025 n’aura absolument rien à envier aux GAE américains , britanniques ou français.

Avec le Su-57 qui entrera en service en 2019, il devient évident que le planning du projet SCAF est trop long, avec une entrée en service prévue en 2040. Si le remplacement des Typhoon et Rafale avant cette date n’aurait pas beaucoup de sens, le développement d’un appareil monomoteur bénéficiant des caractéristiques de la « 5eme génération » permettrait de remplir le vide industriel et militaire sur la période 2025-2040.

- Publicité -

Pour Aller plus loin

RESEAUX SOCIAUX

Derniers Articles