Etats-Unis, Turquie, Russie, l’heure des grandes manœuvres a sonné

Il aura fallu moins d’une semaine aux Etats-Unis comme à la Turquie pour entamer leurs plans visant à compenser la sortie du programme F35 de cette dernière, suite à la suspension de la livraison de pièces détachées du programme décidée par Washington.

Coté américain, l’objectif aura été de rapidement trouver preneur pour les 100 appareils destinés aux forces aériennes turques. Et cela n’aura pas pris bien longtemps. A peine eurent-ils présenté leurs propositions aux 4 pays concernés, que la Pologne et la Grèce répondaient favorablement et se sont déclarés intéressés pour acquérir l’appareil de Lockheed. Coté polonais, il s’agit de donner des gages aux autorités US sur l’implication du pays afin de renforcer sensiblement la présence de forces US sur son territoire. Et, le fait est, entre la proximité de la zone de contact avec la Russie, les tensions avec entre Washington et Berlin concernant le faible effort de Défense allemand et l’élimination du F35 pour remplacer ses Tornados, l’attractivité polonaise monte en flèche. Rappelons que la pays avait acquis récemment le système d’artillerie longue distance HIMARS, le systèmes Patriot PAC-3 et les hélicoptères Black Hawk, dans un attachement assumé aux matériels américains plutôt qu’européens.

Les articles d’actualité publiés au delà de 24 mois entrent dans la catégorie « Archives » et ne sont accessibles qu’aux abonnés professionnels.
Pour plus d’informations sur cette offre, cliquez ici

Related posts

Meta-Défense

GRATUIT
VOIR