La DARPA développe un sonar de surveillance alliant IA et biologiques

L’agence de recherche de Défense américaine DARPA a confié à Northrop Grumman la conception d’un système de surveillance subaquatique reposant sur des éléments biologiques, le programme PALS[efn_note]Persistent Aquatic Living Sensors[/efn_note]. Pour se faire, l’industriel va sélectionner puis interfacer des entités biologiques très sensibles aux variation du milieu marin avec une intelligence artificielle qui interprétera et classifiera les signaux, avant de les transmettre.

L’utilisation de senseurs biologiques permettra d’étendre non seulement les capacités perceptives du système, mais sa résistance dans le milieux marin, très hostile par nature pour les éléments métalliques, par exemple. En outre, cette approche devrait permettre de réduire la consommation énergétique du système, donc de sensiblement accroitre son autonomie.

L’association d’éléments biologiques et électroniques, appelée « Bionique », représente de très importantes opportunités en matière de Défense, tant pour interfacer/étendre les capacités du corps humain, que pour développer de nouveaux senseurs et effecteurs.

[armelse]

Les articles d’actualité publiés au delà de 24 mois entrent dans la catégorie « Archives » et ne sont accessibles qu’aux abonnés professionnels.
Pour plus d’informations sur cette offre, cliquez ici

[/arm_restrict_content]

Related posts

Meta-Défense

GRATUIT
VOIR