Le S-400 n’est-il qu’un système intermédiaire ?

A mesure que les informations arrivent sur le système S-500, il est évident que les russes ont, pour ce système, de grandes ambitions. A lui seul il remplira les fonctions des systèmes à moyenne, longue, très longue portée, antimissiles balistiques et probablement antisatellites. De fait, il couvrira, à lui seul, les fonctions assurées en occident par les PATRIOT, THAAD et GBI. Pour ceci, le système S-500 mettra en œuvre une série de radar permettant la couverture basse altitude, haute altitude et longue portée ainsi qu’un radar ayant une fonction anti missile balistique.

A cette suite de radar sera associée une conduite de tir fonctionnant sur 360° (4 radars plaques ?). Mettant en œuvre une gamme de missiles variés adaptée à l’ensemble des cibles que le système sera susceptible de détruire. A la lecture des ambitions affichées pour ce système (qui devront être confirmées lors des tests), il apparait alors que le S-400 n’est qu’un système intermédiaire permettant de faire la jonction entre les S-300 vieillissant et le futur S-500.

Les articles d’actualité publiés au delà de 24 mois entrent dans la catégorie « Archives » et ne sont accessibles qu’aux abonnés professionnels.
Pour plus d’informations sur cette offre, cliquez ici

Related posts

Meta-Défense

GRATUIT
VOIR