Le Scarabée, un concentré d’innovations dans un blindé léger français

Malgré l’insuccès de son Combat Reconnaissance Armoured Buggy, ou CRAB, présenté au salon Eurosatory 2012 comme un potentiel remplaçant du VBL, probablement trop en avance vis-à-vis des besoins des armées, Arquus, qui a repris la marque Panhard en 2012, a continué à travailler son concept de véhicule blindé léger à haute performance. Les travaux concernant le Scarabée, successeur désigné du CRAB, ont débuté en 2017, et le prototype fut présenté au salon Eurosatory en 2018, créant le même intérêt que le CRAB 6 ans auparavant de la part des visiteurs et de la presse, mais ne parvenant pas à amener le Ministère des Armées à s’y intéresser de plus prêt, alors que le remplacement des VBL actuellement en service ne doit pas intervenir avant la prochaine LPM, en 2026.

Des performances de haut niveau

Le Scarabée impressionne par son design futuriste, proche de celui du CRAB, et qui n’est pas sans rappeler celui de la voiture conduite par Batman dans « The Dark Knight ». Mais au delà du design, ce sont les performances du véhicule qui tranchent avec la génération précédente de blindé léger. Avec un moteur de 330 Cv hybride, le Scarabée dispose en effet d’un rapport puissance/poids de 38 Cv par tonne, lui conférant une vitesse de pointe de plus de 90 km/h, 70 Km/h en tout terrain. Surtout, les capacités de franchissement du blindé léger sont exceptionnelles pour un véhicule de ce gabarit, égalant celle du VBCI pourtant réputé très agile.

Le Scarabée dispose d’un rapport puissance/poid de 38 cv/tonne lui offrant une très grande mobilité en tout terrain

Le reste de cet article est réservé aux abonnés

Les articles en accès intégral sont accessibles dans la rubrique « Articles Gratuits« . Les abonnés ont accès aux articles Analyses, OSINT et Synthèse en intégralité. Les articles en Archives (plus de 2 ans) sont réservés aux abonnés Premium.

A partir de 6,50 € par mois – Sans engagement de durée.


Related posts

Meta-Défense

GRATUIT
VOIR