Belgique, Roumanie, Grèce … ces pays européens qui font confiance à l’industrie de Défense française

Au début des années 2000, et pendant prés de 15 ans, l’industrie de défense française ne parvint pas à signer le moindre contrat significatif de manière autonome en Europe, et dû concentrer ses efforts au Moyen-Orient et en Asie, pour maintenir un volume d’exportation compatible avec la très faible activité de la commande nationale de cette époque. Mais depuis quelques années, il semble que les pays européens, certains tout du moins, fassent à nouveau confiance à cette industrie pour fournir des équipements majeurs, aidés il est vrais par l’augmentation globale des budgets de Défense. Retour sur ces deniers contrats signés par l’industrie de défense française en Europe, ainsi que sur les compétitions en cours les plus prometteuses.

La Belgique, le partenaire privilégié

Que n’avons nous pas entendu, et même lu, au sujet de la décision belge d’acquérir le F35 américain, et non le Rafale français. Pourtant, en à peine une année, Bruxelles a passé aux industries de défense française deux des plus importants contrats européens de ces 30 dernières années. En Novembre 2018, les autorités belges annonçaient la signature du contrat CaMo, pour Capacités Motorisées, portant sur l’acquisition de 382 véhicules blindés multi-rôles VBMR Griffon, et 60 engins Blindés de Reconnaissance et de Combat EBRC Jaguar français, conçus conjointement par Nexter, Arquus et Thales, pour un montant de 1,6 Milliard d’euros. Non seulement la Belgique acquière-t-elle les derniers blindés français, mais elle le fait dans le but d’optimiser l’interopérabilité de ses forces avec les forces françaises, dans une approche de coopération industrielle et opérationnelle étendue.

Le VBMR Griffon est destiné à devenir la colonne vertébrale des forces françaises

Le reste de cet article est réservé aux abonnés

Les articles en accès intégral sont accessibles dans la rubrique « Articles Gratuits« . Les abonnés ont accès aux articles Actualités, Analyses et Synthèses en intégralité. Les articles en Archives (plus de 2 ans) sont réservés aux abonnés professionnels.

A partir de 5,90 € par mois (3,0 € par mois pour les étudiants) – Sans engagement de durée.


Related posts

Meta-Défense

GRATUIT
VOIR