Les Etats-Unis pourraient acheter 22 F5 suisses pour 40 m$

Selon un communiqué de l’agence Bloomberg, le budget de La Défense 2020 des Etats-Unis prévoirait une ligne budgétaire de 39,7 m$ pour acheter 22 chasseurs légers F5 des forces armées helvétiques pour équiper le Fighter Weapon School de l’US Navy, plus connu sous le nom de Top Gun. Les forces helvétiques mettent en oeuvre 3 escadrilles équipées du chasseur léger F5 de Northrop, soit 21 F5E monoplaces et 4 F5F biplaces, sur les 110 appareils acquis entre 1976 et 1984 et assemblés sur place par l’industrie suisse. En 2002, L’US Navy avait déjà fait l’acquisition de 32 F5E auprés des autorités suisses, pour remplacer les A4 Skyhawk et simuler des appareils légers et manoeuvrants comme le Mig21, par exemple. 12 autres appareils, des F5F biplaces, furent acquis ultérieurement, amenant le total à 44 appareils, pour un montant atteignant 50 m$.

Entré en service en 1964, le F5 Freedom Fighter a été conçu par Northrop pour fournir à l’US Air Force, et surtout aux alliés des Etats-Unis, un appareil performant et très bon marché, capable de s’opposer aux appareils de facture soviétique de l’époque, comme le Mig17 ou le Mig19, connus pour leur robustesse et leur manœuvrabilité. L’appareil aura été construit à plus de 2700 exemplaires, dont 900 sous licence (dont les appareils suisses). Régulièrement modernisé, il a été employé par plus de 25 forces aériennes dans le monde, et continu d’en équiper 18, parfois en grand nombre, comme la Corée du Sud (194), le Brésil (47), Taiwan (45) ou encore l’Iran (+- 50). Les 22 appareils que la Suisse va vendre à l’US Navy sont des appareils retirés du service, et non pas les appareils encore en service dans les forces aériennes helvétiques, comme on pourrait le croire par la formulation du communiqué.

Textron Atac Mirage F1 Actualités Défense | Aviation d'entrainement et d'attaque | Aviation de chasse
Mirage F1 de la SMP ATAC en cours de rénovation et de modernisation pour remplir le rôle d’Agressor pour l’US Air Force.

Cette transaction n’aura aucun impact sur le déroulement de la compétition en cours visant à remplacer les 30 F18 et 26 F5 en service dans les forces ariennes helvétiques. Comme pour les 44 appareils précédents, les 22 F5 seront démontés puis transférés vers l’Usine Grumman de Saint-Augustine en Floride, ou leur potentiel sera reconstitué et les appareils modernisés pour remplir leur fonction d’Agressor, pour reprendre la terminologie américaine. L’US Navy (et le Marine Corps) comme l’US Air Force ont augmenté sensiblement les crédits destinés à ce type d’entrainement ces dernières années, notamment en sous-traitant une partie à des Sociétés Militaires Privées, comme la société Draken International qui fit l’acquisition de 22 Mirage F1 auprés de Madrid transformés en F1M pour jouer ce rôle, et de la société ATAC, filiale de Textron, qui acquit 63 mirage F1 CR et CT aux mêmes fins.

- Publicité -

Pour Aller plus loin

RESEAUX SOCIAUX

Derniers Articles