Naval Group va-t-il perdre le super contrat des sous-marins Shortfin Barracuda australiens ?

Rien ne va plus à Canberra ! Après avoir remporté, au grand damn de TKMS, le mega contrat pour l’étude et la construction de 12 sous-marins océaniques Shortfin Barracuda, dérivés de la classe Suffren qui entrera bientôt en service dans la Marine Nationale, Naval Group est sous le feu de critiques nombreuses et sévères, tant de la part d’une part de la classe politique australienne que de l’opinion publique sur les réseaux sociaux. En cause ? l’explosion des délais et des couts dont la presse s’est fait l’écho ces derniers mois, au point de menacer potentiellement l’exécution même du programme si la coalition au pouvoir venait à perdre les prochaines élections législatives.

Il faut dire que les Australiens ont des raisons d’exprimer leurs mécontentements, et de s’interroger sur la façon dont est géré ce programme. La construction des 12 unités est estimée à 50 Md$, soit plus de 30 Md€, amenant le prix unitaire de chaque submersible à plus de 2,5 Md€. Une fois l’inflation appliquée sur la durée du programme, la note attendra les 80 Md$. Mais avec les retards anticipés selon certains, elle pourrait atteindre, voir dépasser les 120 Md$. En outre, 2,5 Md€ est également le prix unitaire d’un sous-marin nucléaire d’attaque de la classe Virginia, le dernier modèle, et le plus abouti, des submersibles de combat américain aujourd’hui. Dans le même ordre d’idée, le prix unitaire des SNA de la classe Suffren qui vont équiper la Marine Nationale n’est que de 1 Md€, le programme intégrant la R&D et les 6 sous-marins étant lui de 9,1 Md€, à peine un peu plus de 1,5 Md€, pour un navire similaire au modèle proposé aux Australiens, et disposant d’une propulsion nucléaire. Ces chiffres sont éloquents, même s’ils ne peuvent être comparés entre eux, car recouvrant des périmètres totalement différents. En l’absence d’explications de la part de Naval Group ou des autorités australiennes, l’opinion publique, mal aiguillée, peut rapidement tirer des conclusions très défavorables. Et c’est précisément ce qui s’est passé …

Suffren 1er aout 2019 Air Independant Propulsion AIP | Analyses Défense | Australie
Le programme des 6 SNA de la classe Suffren ne coutera que 9,1 Md€ à l’Etat Français

Il reste 75 % de cet article à lire, Abonnez-vous pour y accéder !

Logo Metadefense 93x93 2 Air Independant Propulsion AIP | Analyses Défense | Australie

Les abonnements Classiques donnent accès aux
articles dans leur version intégrale, et sans publicité,
à partir de 1,99 €.


Maj 17 janvier 2020 : Le gouvernement australien a apporté une réponse factuelle aux différents points de tension entourants ce dossier, et a démenti tout risque pour l’exécution du contrat avec Naval Group.

Pour Aller plus loin

RESEAUX SOCIAUX

Derniers Articles