L’US Army dévoile les grandes ambitions du programme qui remplacera le Black Hawk

Nous avons déjà à plusieurs reprises présenté le programme FLRAA, pour Futur Long Range Assault Aircraft, destiné à remplacer les hélicoptères de manoeuvre UH-60 Black Hawk de l’US Army, et intégré au programme chapeau Futur Vertical Lift, lui même un des piliers du super programme « Big 6 ». Si l’on savait que les performances attendues, notamment en terme de vitesse, excédaient nettement les performances actuelles des voilures tournantes, les autorités militaires américaines ont désormais détaillé leurs ambitions de manière plus précises, et le moins qui puisse être dit, c’est que le terme « ambition » n’est pas usurpé !

Aujourd’hui, un hélicoptère de manoeuvre, dont la fonction première est le transport de soldats en arme pour les missions d’assaut aéroporté, évoluent entre 260 et 280 km/h, avec une vitesse de pointe dépassant rarement les 300 km/h. Le nouvel appareil de l’US Army devra soutenir une vitesse de croisière de 280 noeuds, soit presque 520 km/h. A noter que cette vitesse est supérieure à celle de nombreux avions de transport équipés de turbopropulseurs, comme le CN-235 dont la vitesse de croisière est de 250 noeuds (450 km/h).

Les performances du Caïman européen (au premier plan) en service dans les armées françaises sont très en deçà de celles visées par le programme FLRAA
[armelse]

Le reste de cet article est réservé aux abonnés

Les articles en accès intégral sont accessibles dans la rubrique « Articles Gratuits« . Les abonnés ont accès aux articles Actualités, Analyses et Synthèses en intégralité. Les articles en Archives (plus de 2 ans) sont réservés aux abonnés professionnels.

A partir de 5,90 € par mois (3,0 € par mois pour les étudiants) – Sans engagement de durée.


[/arm_restrict_content]

Related posts

Meta-Défense

GRATUIT
VOIR