La demission du secretaire à la Navy américain ajoute de l’incertitude sur le futur de l’US Navy

Le secrétaire américain à l’US Navy par intérim, Thomas Modly, a présenté sa démission après l’emballement politico-médiatique qui a suivi le remplacement du capitaine B. Crozier à son poste de commandant du porte-avions nucléaire Théodore Roosevelt, à la suite de la publication d’un courrier envoyé à plusieurs autorités pour demander le débarquement de son équipage alors que les cas de contamination par le Covid-19 augmentait à son bord. Il est remplacé par l’actuel sous-secretaire à l’Armée, James McPherson, 15 jours à peine après que ce dernier avait été confirmé par le Congrès à ce poste.

Nous ne reviendrons pas sur les reactions politiques et médiatiques ayant entouré le remplacement du commandant Crozier, ni sur les malheureux propos tenus par Thomas Modly, certes alors qu’il pensait ne pas être enregistré, à ce propos. Quoiqu’il en soit, la nomination de James McPherson, la troisième en moins de 6 mois à ce poste, et les tensions générées par cette affaire au Pentagone et dans la Navy, interviennent probablement au pire moment pour les Etats-Unis, alors que le pays est très durement frappé par l’épidemie de Covid-19, que les conséquences sociales et économiques de cette crise sanitaire commencent à peine à se révéler, et que la Chine, de son coté, se relève avec aplomb de cette même crise qui l’avait frappé il y a seulement 4 mois.

L’USS Théodore Roosevelt est toujours à Guam, et la moitié de son équipage aurait été débarqué pour contenir la propagation de l’épidémie de Coronavirus à son bord.

Le reste de cet article est réservé aux abonnés

Les articles en accès intégral sont accessibles dans la rubrique « Articles Gratuits« . Les abonnés ont accès aux articles Analyses, OSINT et Synthèse en intégralité. Les articles en Archives (plus de 2 ans) sont réservés aux abonnés Premium.

A partir de 6,50 € par mois – Sans engagement de durée.


Related posts

Meta-Défense

GRATUIT
VOIR