Le drone de combat furtif russe S-70 Okhotnik testé avec des missiles air-air

- Publicité -

Les occidentaux ont souvent la fâcheuse habitude de placarder leurs propres conceptions tactiques et stratégiques sur les armées et équipements d’autres pays. C’est ainsi que beaucoup d’experts et commentateurs militaires ont évalué les performances du système S-400 non pas dans le contexte de défense anti-aérienne multi-couches intégrée pour laquelle il a été conçu, mais de manière isolé, créant des biais d’analyses altérant sensiblement la validité des conclusions avancées. Il en va de même concernant nombres d’équipements en production en Russie ou en Chine, dans le domaine des blindés, des aéronefs, des navires et submersibles, et des capacités stratégiques.

C’est cette approche quelque peu narcissique qui est à l’origine du renversement stratégique en cours, avec d’une part la Chine qui s’est positionnée sur une trajectoire pour faire jeu égale avec les Etats-Unis en 2035, et la Russie qui en quelques années est redevenue un acteur central de la géopolitique mondiale, grâce à quelques programmes ayant bouleversé à eux seuls l’équilibre des forces en Europe et au Moyen-Orient, dans les deux cas sans que les occidentaux n’aient pu anticiper la situation avant qu’elle n’apparaisse au grand jour.

Okhotnik Actualités Défense | Drones de combat | Drones et Robotique militaires
Le 1er vol du S70 Okhotnik-B est intervenu le 3 aout 2019

LOGO meta defense 70 Actualités Défense | Drones de combat | Drones et Robotique militaires

Le reste de cet article est réservé aux abonnés

- Publicité -

Les abonnements Classiques donnent accès à
tous les articles sans publicité, à partir de 1,99 €.


Inscription à la Newsletter

Inscrivez-vous à la Newsletter Meta-Defense pour recevoir les
derniers articles de façon quotidienne ou hebdomadaire

- Publicité -

Pour Aller plus loin

RESEAUX SOCIAUX

Derniers Articles