Quelles sont ces technologies de camouflage de nouvelle génération ?

En langue anglaise, un terme est souvent employé pour désigner les technologies de camouflage de nouvelle génération : le Cloaking, littéralement l »utilisation d’une cape ». La référence aux capes elfiques de Frodon Saquet et de la cape d’invisibilité du plus célèbre des jeunes sorcier britannique est évidente, tout en conservant une dimension onirique. Pour autant, ce terme est aujourd’hui utilisé le plus sérieusement du monde par de nombreux laboratoires de recherche travaillant pour l’industrie de Défense dans le monde. Grâce à de nouveaux méta-matériaux, il est en effet désormais possible d’effacer totalement ou partiellement la présence d’un objet, d’un véhicule ou d’un soldat, à la vue des forces adverses. Quelles sont ces technologies de camouflage de nouvelle génération, et vont-elles prochainement entrer en service au sein des forces armées ?

Il n’existe en réalité non pas une, mais plusieurs technologies cherchant à effacer la présence d’un soldat ou d’un véhicule dans le spectre lumineux. La plus ancienne, et la plus largement utilisée, n’est autre que le camouflage classique, cherchant à reproduire les caractéristiques chromatiques et physique de l’environnement dans lequel se trouve les combattants. L’exemple le plus abouti de ce type de camouflage est la combinaison Ghillie, inventée en Ecosse par des garde-chasses au début du XXeme siècle, et qui fut utilisée pour la première fois au combat durant la première guerre mondiale. Mais cette technologie, si elle est simple et économique, n’est pas exempt de défauts.

Les tenues de camouflage Ghillie sont toujours fréquemment employées par les tireurs de précision, ainsi que par nombre de chasseurs.

En premier lieu, la tenue doit être adaptée et modifiée à chaque environnement, de sorte à se fondre dans celui-ci. En second lieux, si elle s’adapte bien aux soldats d’infanterie, elle est beaucoup plus difficile à mettre en oeuvre sur des véhicules. Enfin, elle ne masque pas la signature infrarouge des soldats, alors que les détecteurs IR se sont largement démocratisés ces derniers années dans les armées. Les nouvelles technologies de camouflage s’attachent justement à résoudre ces 3 points précis. Elles doivent, de fait, être adaptatives vis-à-vis de leur environnement, être portables pour pouvoir être appliquées aussi bien à des personnels qu’à des véhicules, et enfin, être multi-spectrales, notamment dans le spectre infra-rouge, pour contrer les systèmes électro-optiques de détection. Il existe aujourd’hui trois grandes catégories de technologies s’appliquant à ce domaine.


Le reste de cet article est réservé aux abonnés

Les articles en accès intégral sont accessibles dans la rubrique « Articles Gratuits« . Les abonnés ont accès aux articles Analyses, OSINT et Synthèse en intégralité. Les articles en Archives (plus de 2 ans) sont réservés aux abonnés Premium.

A partir de 6,50 € par mois – Sans engagement de durée.


Related posts

Meta-Défense

GRATUIT
VOIR