Les batteries de défense côtière reviennent sur le devant de la scène

Traditionnellement, jusqu’au milieux des années 60, les ports et arsenaux militaires, ainsi que certains emplacements stratégiques des cotes, étaient fréquemment protégés par des batteries côtières, à vocation anti-aérienne comme anti-navire. Mais l’érosion de la menace, surtout après l’effondrement de l’Union Soviétique, ainsi que l’apparition et la démocratisation des missiles à bord des navires de combat, amena de nombreux pays à se passer de ces défenses. Pourtant, ces dernières années, plusieurs armées ont entrepris de se doter à nouveau de capacités de ce type, en faisant notamment l’acquisition de batteries côtières dotées de missiles anti-navires. Comment peut-on expliquer ce retour en grâce des batteries de défense…

Lire l'Article

Après Taïwan, la Marine Chinoise tente d’intimider le Japon

De toute évidence, Pékin semble très désireux de montrer sa puissance navale nouvelle acquise à ses voisins, et notamment à ceux qui ne courbent pas l’échine suffisamment pour satisfaire aux ambitions de la super-puissance indo-pacifique. En effet, après avoir multiplié les exercices navals majeurs à proximité de l’ile de Taïwan, c’est désormais au tours du Japon de profiter des déploiements de force de la flotte chinoise, en l’occurence avec un nouveau déploiement du groupe aéronaval du porte-avions Liaoning dans le détroit de Miyako, et aux abords de l’ile de Diaoyu (dénomination chinoise) dans l’archipel des Senkaku, dont Pékin conteste l’appartenance à Tokyo. Ce déploiement de…

Lire l'Article

L’Inde négocie le leasing d’un avion-ravitailleur A330 MRTT avec la France

Depuis que les livraisons d’avion Rafale vers l’Inde ont commencé, les appareils assemblés à Merignac ont systématiquement fait le voyage par les airs accompagnés d’un avion ravitailleurs A330 MRTT Phoenix de l’Armée de l’Air. L’objectif pour Paris était double. D’une part permettre une livraison longue distance en réduisant au minimum le nombre d’escales, et ainsi montrer le potentiel et la fiabilité du chasseur français tant aux autorités qu’à l’opinion publique indienne, qui d’ailleurs s’est prise d’un engouement non feint pour le Rafale depuis la première livraison. D’autre part, il s’agissait de montrer aux autorités indiennes ainsi qu’à l’Indian Air Force, les performances du couple Rafale-A330…

Lire l'Article
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR