Essaim de drones et énergie dirigée, le duo technologique américain pour vaincre le déni d’accès

Entre l’effondrement de l’Union Soviétique le début des années 2010, les forces aériennes occidentales, et américaines en particulier, avaient la certitude de pouvoir imposer leur supériorité dans les airs à n’importe quelle autre puissance, au point d’engager des campagnes majeures sans jamais avoir besoin de déployer des troupes au sol, comme au Kosovo en 1999 lors de l’opération Force Alliée, ou en Libye en 2011 lors de l’opération Harmattan pour la France et Unified Protector pour l’ONU. Mais l’arrivée progressive de nouveaux systèmes de défense anti-aérienne, comme le S-400 (2007) et le S-350 (2019) en Russie, et le HQ-9B (2007) et le HQ-16 (2012) en…

Lire l'Article

Non, le contrat Rafale égyptien ne menace pas les contribuables français

Depuis l’annonce de la signature d’un nouveau contrat portant sur l’acquisition de 30 avion Rafale par l’Egypte pour 4 Md€, une incompréhension se propage sur les réseaux sociaux, basée en partie sur une mauvaise interprétation de la situation par certains médias français et par l’AFP, selon laquelle ce contrat pourrait au final menacer les contribuables français, puisque l’Etat français s’est porté garant de 85% du montant emprunté par Le Caire auprés des Banques Françaises dans un crédit sur 10 ans pour financer l’opération. Comme nous le verrons dans cet article, non seulement il n’existe aucune raison objective d’anticiper un défaut de paiement de la part…

Lire l'Article
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR