Après la Chine, la Russie développe un drone de contrôle aérien avancé

A l’occasion du salon de Zhuhai de 2018, l’industrie aéronautique chinoise avait présenté pour la première fois le drone JY-300, un drone MALE dont la mission principale était le contrôle aérien avancé, fonction traditionnellement dévolue à des appareils lourds et très onéreux, comme le S3 Sentry ou le E-2C Hawkeye en Europe, et que l’on qualifie communément sous la désignation AWACS. De toute évidence, les ingénieurs russes ont été inspirés par cette approche, puisqu’aux dires de Nikolai Dolzhenkov, l’ingénieur en chef de l’entreprise Kronshtadt qui conçoit notamment les drones Orion, l’entreprise développerait un drone de controle aérien avancé destiné à se substituer aux Beriev A-50…

Lire l'Article

La Turquie veut acquérir 40 nouveaux F-16 et 80 kits de modernisation auprès des Etats-Unis

Avec 245 avions de combat F-16 en parc, les forces aériennes turques sont les troisièmes plus importants utilisateurs du Fighting Falcon sur la planète après les Etats-Unis et Israel, et représentent, à ce titre, une composante essentielle du dispositif défensif de l’OTAN sur le flanc sud de l’Alliance. Toutefois, une partie de ces appareils commencent à marquer le poids des années, et même si la majorité de la flotte a été portée au standard Block 50+, elle marque désormais la pas face à l’arrivée de nouveaux appareils plus performants, comme les Su-35 et Su-57 russes, mais aussi, et surtout, face aux Rafale et F-16 Block…

Lire l'Article
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR