Le Pakistan annule la commande d’hélicoptères T-129 turcs pour se tourner vers le Z-10 chinois

En 2018, l’industrie aéronautique turque avait obtenu un remarquable succès en signant avec le Pakistan la vente de 30 hélicoptères de combat T-129 ATAK, un hélicoptère de facture locale dérivé du A-129 Mangusta italien. Ce contrat de 1,5 Md$ était alors le plus important contrat à l’exportation jamais remporté par cette industrie, permettant à Ankara de nourrir l’espoir de se positionner comme un acteur international sur ce marché fermement détenu par les américains, européens et russes depuis plusieurs décennies. Avec l’intervention militaire en Syrie, et l’acquisition de batteries de systèmes anti-aériens S-400 auprés de Moscou, la Turquie a cependant, à partir de 2019, fait l’objet de sévères sanctions de la part des européens comme des américains quant à l’exportation de certaines technologies de défense, et en particulier les turbines T-800 LHTEC issues d’une joint-venture entre Rolls-Royce et Honeywell, qui propulsent l’appareil.

A plusieurs reprises, les autorités pakistanaises avaient accordé à la Turquie un délais pour tenter de solutionner le problème, soit en obtenant les licences d’exportation nécessaires de la part de Washington, soit en équipant l’appareil d’un autre modèle de turbine. En dépit des efforts turcs pour infléchir la position américaine, sans pour autant renoncer aux batteries S-400, du rapprochement avec l’Ukraine et le motorististe Motor-Sich, et des efforts déployés par l’industrie turque pour tenter de developper une turbine de facture locale, le contrat vient d’être dénoncé par les autorités Pakistanaises, comme l’a confirmé le chef des relations publiques du Ministère de La Défense du pays, le Maj. Gen. Babar Iftikhar.

dérivé du Agusta A-129 Mangusta italien, le T-129 ATAK turc emporte une avionique modernisée et offre un rapport performances-prix attractif.

Ce dernier a par ailleurs précisé qu’Islamabad avait entrepris de se rapprocher de Pékin en vu d’acquérir, comme solution alternative, une flotte d‘hélicoptères de combat Z-10ME, une version modernisée destinée à l’exportation de l’hélicoptère de combat et de lutte anti-char en service au sein de l’Armée Populaire de Libération depuis 2012. A noter que le Pakistan avait fait l’acquisition de 3 de ces appareils dans une version antérieure en 2015, mais avait finalement opté le T-129 en 2017. Le Z-10ME, présenté pour la première fois en 2018, dispose notamment d’un blindage renforcé, de turbines 20% plus puissantes que la version d’origine (qui était largement sous-motorisée..), d’une avionique modernisée et de nouveaux systèmes de défense. Il peut en outre mettre en oeuvre les dernières versions des munitions air-sol chinoises, comme le missile anti-char HJ-10 et le missile air-air TY90.


Le reste de cet article est réservé aux abonnés

Les articles en accès intégral sont accessibles dans la rubrique « Articles Gratuits« . Les abonnés ont accès aux articles Actualités, Analyses et Synthèses en intégralité. Les articles en Archives (plus de 2 ans) sont réservés aux abonnés professionnels.

A partir de 5,90 € par mois (3,0 € par mois pour les étudiants) – Sans engagement de durée.


Related posts

Meta-Défense

GRATUIT
VOIR