L’US Navy va équiper ses destroyers Arleigh Burke Flight IIA du nouveau radar EASA SPY-6

A l’instar des croiseurs Ticonderoga et de nombre de destroyers et frégates anti-aériens en service au sein des marines alliées des Etats-Unis, les destroyers américains de la classe Arleigh Burke, qui forment aujourd’hui la colonne vertébrale de la flotte de surface US avec 69 navires en service, sont équipés du fameux radar SPY-1, celui-là même qui est au coeur du système anti-aérien et anti-missiles AEGIS. Mais ce radar entré en service dans les années 70, commence à marquer le poids des années malgré de nombreuses évolutions, raison pour laquelle les futurs destroyers de l’US Navy actuellement en cours de construction, les Arleigh Burke Flight III,…

Lire l'Article

L’Australie va acquérir 75 chars lourds M1A2 SEPv3 Abrams auprés des Etats-Unis

Si certains aspects des arbitrages australiens sont contestables, il est indubitable que le pays a engagé d’importants moyens en vue de moderniser son outil de defense. Alors que la compétition LAND400 opposant le Lynx de Rheinmetall au AS21 Redback du sud-coréen Hanwha dans le domaine des véhicules de combat d’infanterie se poursuit, et que les autorités australiennes ont annoncé en décembre l’acquisition de 30 canons automoteurs AS9 Huntsman, désignation australienne du K9 sud-coréen, et de 15 véhicules blindés porte-munitions AS10 pour un montant de 730m$, c’est au tour cette fois de la composante blindée lourde d’être modernisée, avec l’annonce d’une commande de 75 chars lourds…

Lire l'Article

Le programme de sous-marins nucléaires australiens va-t-il péricliter ?

Personne n’a oublié l’annonce fracassante faite par le premier ministre australien, Scott Morrison, en compagnie de son homologue britannique Boris Johnson et du président américain Joe Biden en septembre 2021, qui mit fin au programme franco-australien de sous-marins Shortfin Barracuda au profit d’une flotte de sous-marins à propulsion nucléaire réalisées dans le cadre d’une nouvelle alliance rassemblant les 3 pays, et désignée par l’acronyme AUKUS. Il est vrai que le programme de sous-marins océaniques à propulsion conventionnelle Shortfin Barracuda australien avait été sous le feu des critiques depuis plusieurs années, notamment en raison d’une enveloppe budgétaire globale de 90 Md$ australiens présentée comme gargantuesque auprés…

Lire l'Article
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR