Un nouveau modèle de sous-marin chinois fait son apparition

A l’instar de la Russie, la Chine développe une flotte sous-marine mixte, composée simultanément de submersibles à propulsion nucléaire, et de navires à propulsion conventionnelle. Aujourd’hui, cette flotte conventionnelle se compose principalement de sous-marins de Type 039, formant les classes Song (Type 039, 13 unités) et la classe Yuan, intégrant cette fois une propulsion anaérobie AIP, et décomposée en 3 sous-classes Type 039A/B/C. Selon la planification officielle de Pékin, les forces navales chinoises disposeront de 42 sous-marins de la classe Yuan en 2025, pour une flotte de sous-marins conventionnels d’une soixantaine d’unités. Pour autant, le suivi de la constitution de cette flotte sous-marine chinoise est particulièrement difficile, les navires étant construits et testés loins des regards, et la censure chinoise étant de plus en plus sévère sur le sujet, y compris sur les réseaux sociaux.

Ce qui est vrai pour la flotte sous-marine conventionnelle chinoise l’est d’ailleurs également concernant la flotte sous-marine nucléaire, et l’est encore davantage concernant la conception de nouveaux modèles de submersibles. C’est ainsi qu’en 2018, des clichés satellites montrèrent pour la première fois un nouveau modèle de sous-marin à propulsion conventionnelle selon tout vraisemblance. Fait interessant, le navire était dépourvu de kiosque, du nom de la superstructure qui permet, entre autres choses, de mettre en oeuvre les mats périscopiques ainsi que de mener les manoeuvres en surface avec une meilleure visibilité. En l’absence de déclinaison opérationnelle observée jusqu’ici, ce prototype ne constituait toutefois pas une nouvelle classe, et sa désignation officielle reste à ce jour inconnue en occident.

Les premiers clichés du modèle de sous-marin chinois sans kiosque sont apparus à l’automne 2018

Il semble que les ingénieurs navals chinois aient une nouvelle fois réitéré la manoeuvre, puisqu’une courte video publiée sur les reseaux sociaux chinois il y a peu, montre un tout nouveau modèle de sous-marin à la mer. Une nouvelle foi, cette révélation a surpris même les experts les mieux informés sur le sujet, tous considérant jusqu’ici que le Type 039C et son kiosque en losange similaire à celui des A26 Blekinge suédois, était le dernier modèle de sous-marins à propulsion conventionnelle développé par Pékin. Selon les estimations faites par H.I Sutton, le plus reconnu de ces experts occidentaux sur la place publique, le nouveau submersible est toutefois bien plus court que les Yuan, avec une longueur estimée autour de 50 m, contre 77 mètres pour le Type 039A. En outre, les barres de plongée, positionnées sur le kiosque sur l’ensemble des Type 039, ont étaient déplacées en amont de celui-ci, dans une position proche de celle du sous-marin sans kiosque (et pour cause), mais également du mini-sous-marin MS200 de 30 mètres de long et de 200 tonnes de deplacement en plongée, spécialisée dans les missions de forces spéciales et commandos.


Le reste de cet article est réservé aux abonnés

Les articles en accès intégral sont accessibles dans la rubrique « Articles Gratuits« . Les abonnés ont accès aux articles Actualités, Analyses et Synthèses en intégralité. Les articles en Archives (plus de 2 ans) sont réservés aux abonnés professionnels.

A partir de 5,90 € par mois (3,0 € par mois pour les étudiants) – Sans engagement de durée.


Related posts

Meta-Défense

GRATUIT
VOIR