L’Italie va augmenter son budget défense de 12 Md€ d’ici 2028

L’Europe est une terre de paradoxe. Alors que durant les 10 dernières années, les dirigeants européens avaient ignoré la montée en puissance des armées russes et la construction d’une puissance militaire aux portes de l’Europe appuyée sur le puissant allié chinois, et capable, tel qu’on le pensait il y a encore quelques semaines, de prendre l’ascendant sur les forces de l’OTAN présentes en Europe, le déclenchement de l’invasion de l’Ukraine par les armées russes, et les mauvaises performances flagrantes de ces dernières face à un adversaire sensé être largement inférieur, a engendré une vague d’annonces en faveur de l’effort de défense au sein de toute l’Union européenne. Après la presentation du spectaculaire effort de defense allemand s’appuyant sur une enveloppe initiale de 100 Md€ et la hausse du budget de la Défense à 75 Md€, soit plus de 2% du PIB, et des annonces du même ordre de la part des pays Baltes, d’Europe de l’Est, des pays nordiques et même du Benelux, c’est désormais au tour de l’Italie de s’engager dans un ambitieux plan pour accroitre son effort de défense et atteindre en 2028 les 2% de PIB.

Si Rome atteindra l’objectif fixé en 2014 par l’OTAN avec 3 années de retard, puisque l’engagement pris alors visait un effort de defense supérieur ou égal à 2% pour l’ensemble des membres de l’Alliance en 2025, il ne s’agit pas moins d’un changement radical de posture pour l’Italie, qui aujourd’hui ne dépense que 26 Md€ pour ses armées chaque année, soit 1,4% de son PIB, et que le pays avait averti qu’il ne viserait pour 2025 qu’un effort de défense de 1,5 % de son PIB il y a encore quelques mois. Il est vrai que le pays faisait face à l’opposition du parti 5 étoiles, membre de la coalition de gouvernement, pour accroitre les dépenses de Défense, avec la menace pour Mario Draghi de voir cette même coalition voler en éclat, et risquer un nouvel épisode d’instabilité politique. Mais depuis le 24 février, un profond changement est intervenu au sein de l’opinion publique italienne, jusqu’il y a peu très permissive vis-à-vis des éléments de langage venus du Kremlin, et désormais ce sont 61% des italiens qui sont en faveur d’une hausse des dépenses de défense, libérant l’action du gouvernement même dans le cadre ce la présente coalition.

L’Italie a commandé 60 F-35A et B pour équiper ses forces aériennes et aéronavales.

Le reste de cet article est réservé aux abonnés

Les articles en accès intégral sont accessibles dans la rubrique « Articles Gratuits« . Les abonnés ont accès aux articles Actualités, Analyses et Synthèses en intégralité. Les articles en Archives (plus de 2 ans) sont réservés aux abonnés professionnels.

A partir de 5,90 € par mois (3,0 € par mois pour les étudiants) – Sans engagement de durée.


Related posts

Meta-Défense

GRATUIT
VOIR