La Finlande s’apprête à candidater pour rejoindre l’OTAN

Durant toute la Guerre Froide, la Finlande, qui partage une frontière de 1300 km avec la Russie, a maintenu une posture de neutralité vis-à-vis de l’Union Soviétique et du bloc occidental. Si comme la Suède, elle rejoint l’Union européenne en 1995, elle n’avait jamais affiché un quelconque désir de faire de même vis-à-vis de l’OTAN. Au contraire, il y a encore quelques mois, l’opinion publique finlandaise était majoritairement opposée à une telle démarche, même si depuis plusieurs années, Helsinki se rapprochait militairement des Etats-Unis et du bloc occidental, et prenait ses distances avec Moscou. La guerre en Ukraine aura engendré, dans ce pays, un profond…

Lire l'Article

Le sénat américain vote la réactivation du dispositif Prêt-Bail pour soutenir l’Ukraine

Au début des années 30, les Etats-Unis choisirent une posture internationale de neutralité, répondant à une importante volonté de l’opinion publique américaine de ne pas se laisser à nouveau entrainer dans une nouvelle guerre européenne. A partir de 1939, cependant, le Président Roosevelt imposa le dispositif Cash and Carry, permettant aux alliés occidentaux des Etats-Unis comme le Royaume-Uni et la France, de commander des materiels militaires produits par l’industrie US pour renforcer leurs propres capacités face à la montée en puissance des armées allemandes et italiennes en Europe, et japonaise dans le Pacifique, pour peu que ceux-ci soient immédiatement payés en dollar ou en or.…

Lire l'Article
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR