La Turquie reste déterminée à recevoir une seconde batterie anti-aérienne S-400 de facture russe

Depuis le début de l’offensive russe en Ukraine, la Turquie a fait montre d’une posture cohérente avec son alignement dans l’OTAN, notamment en fermant les détroits et empêchant ainsi les navires russes positionnés en Méditerranée de renforcer la flotte de la Mer Noire. En outre, Ankara a soutenu activement l’effort militaire de Kyiv, en particulier en livrant des drones Bayraktar TB2, ces derniers ayant joué un rôle important dans le harcèlement des unités russes lors de l’offensive contre Kyiv, ainsi que dans la conduite des frappes ukrainiennes contre des unités navales russes présentes en Mer Noire, y compris contre le croiseur Moskva. Ce changement de posture entraina une certaine normalisation des relations avec la Grèce et la France, du moins en apparence, car les Mirage 2000 helléniques ont continué, durant toute cette période, à intercepter des F-16 et F4 turcs qui tentaient de pénétrer l’espace aérien d’Athènes.

On aurait pu penser qu’Ankara souhaitait capitaliser sur cette nouvelle dynamique positive afin de normaliser ses relations avec l’Union européenne et les Etats-Unis, d’autant que les sanctions américaines et européennes contre l’economie et l’industrie de défense du pays ont engendré de sérieux problèmes pour le président Erdogan qui doit faire face à une inflation galopante et à l’arrêt de nombreux programmes de défense emblématiques de sa gouvernance, comme le char de combat Altay ou le chasseur TFX. Dans ces conditions, l’annonce faite par le Ministre turc en charge de l’industrie de défense, Ismael Demir, dans une interview donnée aux médias de pays, apparait clairement comme une déception pour les européens et les américains.

De nombreux programmes industriels de défense turcs, comme le chasseur TF-X, tournent au ralenti depuis la mise en place des sanctions occidentales contre Ankara

Le reste de cet article est réservé aux abonnés

Les articles en accès intégral sont accessibles dans la rubrique « Articles Gratuits« . Les abonnés ont accès aux articles Analyses, OSINT et Synthèse en intégralité. Les articles en Archives (plus de 2 ans) sont réservés aux abonnés Premium.

A partir de 6,50 € par mois – Sans engagement de durée.


Related posts

Meta-Défense

GRATUIT
VOIR