L’US Navy finance un programme de drone d’une autonomie supérieure à une semaine

Parmi les enseignements issus de la guerre Ukraine, le rôle prépondérant des drones de reconnaissance dans la conduite des opérations militaires représente probablement, si pas la plus grande surprise, en tout cas la confirmation la plus évidente des transformations qui s’opèrent désormais dans le domaine de l’action militaire de haute intensité. Le succès des armées ukrainiennes face à des forces russes plus nombreuses et puissamment armées repose en effet en grande partie sur la parfaite intégration d’un dispositif associant un système de communication innovant pour coordonner les unités déployées aux renseignements remontés par différents types de drones allant du MALE (Moyen Altitude Longue Endurance) léger…

Lire l'Article

En visite au Capitole, le Premier Ministre grec veut acquérir le F-35 et met en garde contre la Turquie

Depuis le début des années 70, soit avant même son adhésion à l’Union européenne (1981), Athènes a toujours mené une stratégie d’équipement de ses forces aériennes équilibrée, s’appuyant simultanément sur des appareils américains et français. Dans les années 70 et 80, les Mirage F1 évoluaient sous cocarde bleu et blanche aux cotés des F4 Phantom 2, F5 Tiger II et A7 Corsair 2, alors que dans les années 90, les Mirage 2000 helléniques complétaient sa flotte de F-16. Aujourd’hui, les autorités grecques entendent prolonger ce modèle qui donna des résultats probants pour contenir les tensions avec le voisin turc, en acquérant des Rafale français, et…

Lire l'Article

Après la Belgique, la Colombie s’apprête à commander le canon porté CAESAR du français Nexter

Depuis son entré en service en 2008, le Canon Equipé d’un Système d’ARtillerie de Nexter, ou CAESAR, a rencontré un important succès opérationnel comme commercial. Employé avec succès par les artilleurs français en Afghanistan, en Irak, au Liban et au Mali, et par ses utilisateurs internationaux au Cambodge (Thaïlande) et au Yemen (Arabie saoudite), le système français a démontré d’excellentes qualités opérationnelles, alliant une grande mobilité à une allonge importante (jusqu’à 40 km avec des obus ERFB, plus de 50 km avec obus à propulsion additionnée), ainsi qu’une grande précision même avec des obus non guidés. Ces qualités furent mises à profit par l’artillerie française…

Lire l'Article
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR