L’US Army abandonne son programme de super-canon Strategic Long-Range Cannon

Face au retour probable des tensions internationales et des risques de conflit de haute intensité, l’US Army entreprit, en 2017, de lancer un nouveau super programme désigné BIG 6, en référence au super programme BIG 5 du début des années 70 qui donna naissance au Bradley, au Patriot et à l’hélicoptère UH-60 Black Hawk, entre autres choses. Parmi les piliers critiques du BIG 6, figure aux cotés du programme Futur Vertical Lift pour remplacer les hélicoptères de combat et du programme Optionnaly Manned Fighting Vehicle pour remplacer les Bradley, le pilier Long Range Precision Fire, visant à doter l’US Army d’une artillerie de nouvelle génération. Ce pilier s’appuie lui-même sur plusieurs programmes, dont l’Extended Range Cannon Artillery ou ERCA pour remplacer les canons automoteurs M109, le Long Range Hypersonic Weapon ou LRHW pour doter l’artillerie tactique à longue portée de missiles hypersoniques, le Mid Range Antiship Missile ou MRC pour reconstituer une capacité de batterie côtière anti-navire, le Precision Strike Missile ou PrSM pour remplacer les systèmes balistiques type Himars, et enfin, le plus ambition, le Strategic Long-Range Cannon, un programme visant à concevoir un canon à très longue portée capable d’atteindre des cibles à 1650 km.

C’est précisément ce dernier programme dont l’avis de décès vient d’être annoncé par l’US Army dans le cadre des discussions autour du budget 2023, sous la pression du Congrès américain. En effet, selon les parlementaires américains, les ambitions technologiques et opérationnelles de ce programme sont telles qu’il serait nécessaire d’investir des sommes colossales pour en venir à bout, y compris en restructurant les unités de l’US Army elles-même pour exploiter une telle capacité. Dans le présent contexte de tension, alors que les urgences d’investissement se multiplient outre Atlantique comme en Europe, pour faire face aux nombreuses obsolescences non traitées par deux décennies de sous-investissements défense, et que les tensions ne cessent de croitre, en Europe mais aussi dans le Pacifique. En d’autres termes, pour le Congrès, si le programme SLRC constituait effectivement un gain technologique interessant, il ne peut désormais plus être soutenu alors que des besoins plus urgents demandent à être traités.

Le programme ERCA est conçu pour atteindre des cibles jusqu’à 100 km avec des obus à propulsion additionnée

Le reste de cet article est réservé aux abonnés

Les articles en accès intégral sont accessibles dans la rubrique « Articles Gratuits« . Les abonnés ont accès aux articles Analyses, OSINT et Synthèse en intégralité. Les articles en Archives (plus de 2 ans) sont réservés aux abonnés Premium.

A partir de 6,50 € par mois – Sans engagement de durée.


Related posts

Meta-Défense

GRATUIT
VOIR