La Pologne continue d’exclure les offres européennes de ses contrats d’armement

Depuis l’annulation du contrat d’hélicoptères Caracal annoncé en 2016 pour se tourner vers des hélicoptères de facture américaine, Varsovie a montré une très nette préférence pour les équipements américains, avec la commande de 2 batteries anti-aériennes et anti-missiles Patriot PAC3 en 2018, de 20 systèmes lance-roquettes multiples HIMARS, de 185 missiles antichars Javelin et de 32 chasseurs bombardiers F-35A en 2019, et plus récemment de 250 chars lourds M1A2 Abrams en 2021. Dans de nombreux cas, des équipements équivalents voire supérieurs de facture européenne étaient proposés (Avions Rafale/Typhoon/Gripen, missiles MMP/EuroSpike, système SAMP/T Mamba et chars Leopard 2A7), sans qu’ils puissent s’imposer face aux offres américaines. Toutefois, les derniers arbitrages polonais semblent indiquer qu’au delà du tropisme pro-américain déjà largement mis en évidence ces dernières années, les autorités polonaises mènent également une stratégie d’équipement de défense ouvertement hostile vis-à-vis de ses partenaires de l’Union Européenne.

Ainsi, il y a quelques semaines, Varsovie annonçait la commande de 3 frégates basées sur le modèle Arrowhead 140 du britannique Babcock, un contrat de 2 Md€ dans le cadre du programme Miecznik (Espadon), et ce au détriment de l’offre allemande de TKMS et de sa frégate Meko 300, aprés que l’espagnol Navantia ait été exclu de la compétition. Il y a quelques jours, le ministre polonais de la Défense Mariusz Błaszczak a annoncé son intention de commander 6 nouvelles batteries anti-missiles Patriot PAC 3 ainsi que 500 systèmes lance-roquettes multiples Himars auprés des Etats-Unis. Enfin, lundi 30 mai, Mariusz Błaszczak a annoncé la signature d’un accord de coopération avec son homologue sud-coréen Lee Jong-Sup, afin d’acquérir de nouveaux systèmes d’artillerie automoteurs Krab, ainsi que d’un modèle de véhicule de combat d’infanterie sud-coréen pour remplacer les VCI polonais datant du pacte de Varsovie, sans qu’il soit précisé s’il s’agissait du K-21 de 25 tonnes ou de l’AS-21 Redback de 42 tonnes, ce dernier étant actuellement en compétition en Australie contre … le KF-41 Lynx de l’allemand Rheinmetall.

La Pologne envisage d’acquérir des VCI sud coréen K-21 ou AS-21 Redback (ici en illustration)

Le reste de cet article est réservé aux abonnés

Les articles en accès intégral sont accessibles dans la rubrique « Articles Gratuits« . Les abonnés ont accès aux articles Analyses, OSINT et Synthèse en intégralité. Les articles en Archives (plus de 2 ans) sont réservés aux abonnés Premium.

A partir de 6,50 € par mois – Sans engagement de durée.


Related posts

Meta-Défense

GRATUIT
VOIR