La Chine produit ses équipements militaires « 6 fois plus vite et 20 fois moins chers » que les Etats-Unis

En 2021, les forces navales chinoises ont admis au service 5 destroyers Type 052D/DL et 3 croiseurs Type 055, ainsi que , alors que l’US Navy, pour sa part, n’aura admis au service aucun nouveau destroyer Arleigh Burke. Selon la planification en cours, la situation sera similaire en 2022, même si cette année, 2 destroyers Arleigh Burke, l’USS Franck E.Pertensen Jr et l’USS John Basilone, seront admis au service. Au total, sur les 3 dernières années( 2019-2021), la Marine chinoise aura reçu 11 destroyers Type 052 D/DL et 4 croiseurs Type 055 pour seulement nouveaux 3 destroyers au sein de l’US Navy. Cette situation est loin d’être anecdotique dans la course aux armements que se livrent, depuis plusieurs années maintenant, Pékin et Washington, avec pour objectif le controle du Pacifique occidental et de l’Ocean Indien, y compris dans le domaine des forces aériennes.

Ainsi, alors qu’il s’exprimait à l’occasion du Government Contracting Pricing Summit, l’assistant au sous-secretaire à l’Air Force en charge des acquisitions, le Major Général Cameron Holt, estima que désormais, la Chine produisait ses équipements de défense 5 à 6 fois plus rapidement que le font les Etats-Unis. Et d’ajouter qu’aujourd’hui, Pékin pouvait n’investir que 1 $ là ou Washington devait investir, pour sa part, 20 $ pour obtenir une capacité opérationnelle similaire. En conclusion, le général Holt, qui partait en retraite quelques jours plus tard et avait de fait une certaine liberté d’expression, invita ses auditeurs à s’interroger sur les conséquences, mais également les origines de tels déséquilibres pour les années à venir.

L’intervention du général Holt Government Contracting Pricing Summit pose des questions plus que pertinentes

L’écart de prix entre les équipements militaires américains n’est pas, en soit, une nouvelle exceptionnelle. Ainsi, un avion de combat J-10C est proposé sur le marché export à un prix unitaire 2,5 fois plus attractif qu’un F-16 Block 70, et une frégate Type 054A est proposée pour la moitié du prix d’une frégate européenne de même tonnage, comme la FDI. Toutefois, jusqu’il y a peu, les performances et la fiabilité des materiels militaires chinois étaient réputées sensiblement inférieures à celles de leurs homologues américains ou occidentaux, avec une durée de vie, une évolutivité et des performances opérationnelles moindres. Ces certitudes sont désormais remises en question, tant dans le domaine aérien que naval et même concernant les armements terrestres, alors que dans le même temps, les nouveaux programmes américains ne cessent de voir leurs couts croitre. Ainsi, le nouveau char léger qui équipera l’US Army, le MFP de General Dynamics Land System, aura un prix unitaire de l’ordre de 12 m$, équivalent à celui d’un char lourd comme le Leclerc ou le Leopard 2, là ou son pendant chinois, le Type 15 delà en service, a été acquis dans sa version export pour moins de 2 m$ l’unité par le Bangladesh, ceci incluant munitions et pièces de rechange.


Le reste de cet article est réservé aux abonnés

Les articles en accès intégral sont accessibles dans la rubrique « Articles Gratuits« . Les abonnés ont accès aux articles Analyses, OSINT et Synthèse en intégralité. Les articles en Archives (plus de 2 ans) sont réservés aux abonnés Premium.

A partir de 6,50 € par mois – Sans engagement de durée.


Related posts

Meta-Défense

GRATUIT
VOIR