La Pologne va commander 180 chars K2, 670 canons K9 et 48 avions de combat FA-50 à la Corée du Sud

Depuis le début de l’attaque russe en Ukraine, l’Allemagne, la Grande-Bretagne et la France rivalisent de déclarations et de projets pour se doter qui de la plus importante force armée conventionnelle européenne, qui de la meilleure armée ou de la meilleure marine. Mais dans les faits, en février 2022, la plus importante force armée terrestre conventionnelle en Europe n’était ni française, ni britannique ou allemande, mais polonaise. En effet, Varsovie alignait alors 750 chars de combat Leopard 2A4, PT-91 et T-72, ainsi que 1500 véhicules de combat d’infanterie BWP-1 et KTO Rosomak, prés de 500 canons automoteurs Krab, Dana, Godzik et Rak, ainsi que prés de 200 systèmes lance-roquettes multiples Grad, RM-70 et Langusta, pour une force terrestre de 175.000 hommes, et entend bien accroitre ses moyens avec l’ambition de passer de 4 à 6 divisions d’ici 2035. Bien qu’equipée de materiels souvent anciens hérités de l’époque du Pacte de Varsovie, la Pologne disposait donc d’une force terrestre sensiblement équivalente numériquement à celles des armées britanniques, allemandes et françaises réunies, alors que le pays n’a un PIB que de 600 Md$ et une population de 39 millions d’habitants, à comparer aux plus de 210 millions d’habitants et 9.000 Md$ des trois premières économies européennes.

De part ses réserves importantes d’armement, et la nature de nombre de ses équipements lourds proches de ceux en service dans les armées ukrainiennes, Varsovie a été, depuis le début du conflit, le plus important contributeur européen au soutien des armées de Kyiv, avec notamment le transfert de ses 250 T-72, de plus de 20 systèmes d’artillerie 2S1 Gozdzik, de 18 canons automoteurs Krab et de plus d’une d’une vingtaine de systèmes Grad, alors que le pays s’apprête à livrer ses 250 chars PT-91 Twardy qui seront remplacés par quelques 300 Abrams M1A1 d’occasion acquis en urgence auprés des Etats-Unis. En outre, Varsovie a déjà annoncé de nombreux programmes visants à moderniser ses forces, comme la commande de 250 chars lourds M1A2 Abrams, de 120 systèmes lance-roquettes Himars et de 35 avions de combat F-35 auprés des Etats-Unis, ainsi que de nouvelles frégates auprés de la Grande-Bretagne, et d’hélicoptères de manoeuvre AW149 auprés de l’Italie. Depuis plusieurs mois, Varsovie négociait également avec Seoul un partenariat industriel de défense qualifié d’ambitieux, après avoir déjà collaboré pour la conception du canon automoteur de 155mm Krab. Selon la presse sud-coréenne, ces négociations auraient abouti au plus important contrat d’exportation de l’industrie de défense sud-coréenne, Varsovie ayant commandé 180 chars lourds K2 Black Panther avec une option sur 400 exemplaires supplémentaires, ainsi que 670 canons automoteurs K9 et 48 avions d’attaque légers FA-50, le tout pour un montant évalué à plus de 19.000 Md de Won, soit prés de 15 Md€.

La Pologne s’apprête à livrer ses quelques 250 chars PT-91 dérivés du T-72 aux forces ukrainiennes

Du point de vue opérationnel, cette commande exceptionnelle fait naturellement sens. Le char K2 Black Panther est un char moyen de 55 tonnes très moderne, disposant d’un armement performant, d’une protection renforcée intégrant notamment un système de protection actif, ainsi que d’une mobilité plus que satisfaisante avec un rapport de puissance de 27 cv par tonnes. S’il n’offre pas certaines capacités des chars occidentaux les plus modernes comme l’Abrams M1A2 SepV3, le Leopard 2A7 ou le Challenger 3, il est cependant plus léger de prés de 15 tonnes, affichant de fait une mobilité supérieure et une consommation moindre, et s’avère surtout sensiblement moins cher, avec un prix unitaire de l’ordre de 8 m$, contre prés du double pour les chars lourds européens et américains. Le fait est, pour les 180 premiers exemplaires commandés par Varsovie, la facture s’élèvera à 3.000 Md won, soit 2,25 Md€, pour un prix unitaire de 12,5 m€ par blindé, ceci incluant les transferts technologies et industriels et le soutien. A titre de comparaison, les 250 Abrams M1A2 commandés par Varsovie à Washington ont été vendus pour 4,6 Md€, sans transfert industriel, soit un prix unitaire à périmètre proche de 18,5 m€, 50% de plus que le K2 Black Panther.


Le reste de cet article est réservé aux abonnés

Les articles en accès intégral sont accessibles dans la rubrique « Articles Gratuits« . Les abonnés ont accès aux articles Analyses, OSINT et Synthèse en intégralité. Les articles en Archives (plus de 2 ans) sont réservés aux abonnés Premium.

A partir de 6,50 € par mois – Sans engagement de durée.


Related posts

Meta-Défense

GRATUIT
VOIR