La Corée du Sud lance le developpement d’une famille de drones de combat furtifs

Longtemps largement dépendante des materiels militaires occidentaux, en particulier américains et allemands, la Corée du Sud a entreprit, il y a une vingtaine d’années, de developper rapidement et avec des grandes ambitions sa propre industrie de défense. Ces dernières années, Séoul récolte les lauriers de ses investissements, non seulement en ayant augmenté son autonomie stratégique de manière spectaculaire avec le developpement de nouveaux équipements performants comme les destroyers de la classe Seijong le Grand, les sous-marins Dosan Anh Changho ou les systèmes d’artillerie K9, mais également en multipliant les succès sur la scène internationale pourtant très concurrentielle, dont le récent super-contrat signé avec Varsovie représente un aboutissement. Loin de se reposer sur ses lauriers, Séoul poursuit ces efforts, avec le developpement de materiels de très haute technologie, comme le nouveau chasseur furtif KF-21 Boramae ou les nouveaux missiles balistiques à changement de milieux Hyunmoo.

Le 12 aout, l’Agence coréenne de developpement de La Défense a annoncé le lancement d’un nouveau programme, attribué à la société Korean Air, en vue de developpement une famille de drones de combat furtifs capables d’assister les avions de combat mais également d’évoluer de manière autonome en zone contestée, dans le cadre d’un super-programme visant à developper des technologies de défense innovante. Selon le site du constructeur, les travaux concernant la conception initiale du programme débutèrent en novembre dernier, et furent menés à leur terme avant l’annonce officielle de l’ADD. L’objectif visé par le programme est de permettre à 3 ou 4 drones furtifs d’évoluer sous le controle d’un unique appareil piloté, et comprend notamment les interfaces de connexion et de controle entre appareils pilotés et autonomes, mais également de doter les drones de capacités avancées en matière d’intelligence artificielle pour mener des actions autonomes. Pour l’heure, aucune information n’a été publiée concernant le calendrier du programme, son budget ou encore les capacités opérationnelles visées. Les images d’illustration publiée par Korean Air montre un drone furtif proche dans sa forme et ses dimensions du Valkyrie américain, sans que l’on puisse déterminer les performances visées ou les capacités d’emport de ces drones.

Image d’illustration du programme de Koean Air de drones furtifs de combat – Remarquez le chasseur de 6ème génération au centre.

L’annonce sud-coréenne s’inscrit dans une dynamique internationale très active pour le developpement de ce type de matériel. Aux Etats-Unis, outre le MQ-25 Singray de l’US Navy destiné au renseignement et au ravitaillement en vol, plusieurs programmes visent à developper une nouvelle génération de drones de combat furtifs, qu’ils soient destinés à remplacer les drones MALE et HALE afin d’en accroitre la survivabilité, ou de drones de type Loyal Wingmen pour accompagner et étendre les capacités de avions de combat pilotés. La Russie, pour sa part, développe conjointement le drone de combat furtif lourd à long rayon d’action S-70 Okhtonik-B destiné à accompagner les Su-57 et, semble-t-il, remplacer les chasseurs legers au sein des forces aériennes étrangères aéronavales du pays, ainsi qu’un programme de drone plus léger de type loyal wingmen désigné GROM. La Chine développe depuis plus d’une décennie la famille des drones de combat furtif Sharp Sword, dont le GJ-11 présenté officiellement en 2019 serait le premier modèle opérationnel. Plus récemment, elle a présenté elle aussi un modèle de type Loyal Wingmen très semblable au XQ-98A Valkyrie américain. Le turc Baykar développe de son coté un drone de combat furtif destiné a prendre la relève du célèbre TB-2 et à accompagner le futur chasseur TFX. L’Australie, la Grande-Bretagne et le Japon développent eux -aussi des programmes de type Loyal Wingmen.


Le reste de cet article est réservé aux abonnés

Les articles en accès intégral sont accessibles dans la rubrique « Articles Gratuits« . Les abonnés ont accès aux articles Analyses, OSINT et Synthèse en intégralité. Les articles en Archives (plus de 2 ans) sont réservés aux abonnés Premium.

A partir de 6,50 € par mois – Sans engagement de durée.


Related posts

Meta-Défense

GRATUIT
VOIR