L’industrie de défense russe à la peine face à la pression opérationnelle en Ukraine

Depuis le début de l’agression russe contre l’Ukraine, de nombreuses sources se sont faites l’écho d’importantes difficultés rencontrées par l’industrie de défense russe. Qu’elles soient ou non contestées, force est de constater que les déploiements de materiels militaires russes en Ukraine tendent à baisser en gamme technologique, et non l’inverse. Ainsi, si lors des premières semaines du conflit, les pertes russes documentées en matière de chars de combat portaient essentiellement sur des modèles récents comme le T-72B3obr1989 ou obr2016, et le T80BV et BVM, les observations de destruction de T-72A ont augmentés à partir du mois d’avril, alors que les pertes de chars modernes diminuaient.…

Lire l'Article

LPM 2023 : l’Armée de Terre à la croisée des chemins

Si la prochaine Loi de Programmation Militaire, qui sera conçue dans les mois à venir pour entrer en application dès 2023, aura forte à faire pour répondre aux enjeux capacitaires et technologiques des 3 armées, il est probable qu’elle revêtira une dimension toute particulière pour l’Armée de Terre. En effet, au delà des sujets triviaux comme la recapitalisation des stocks de munitions et de pièces détachées indispensable à la conduite d’une action militaire de haute intensité dans le temps, celle-ci devra également répondre à une question essentielle voire existentielle, à savoir le rôle que veut lui donner la France dans les conflits et confrontations à…

Lire l'Article
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR