La Rusticité redevient un atout pour les équipements de Défense

La technologie ou la masse ? Cette question a été au coeur des efforts de planification de l’ensemble des armées majeures dans le monde ces 50 dernières années, chacun de ces attributs ayant ses points forts et ses points faibles. Ainsi, la technologie accroit sensiblement l’efficacité et la polyvalence des équipements, tout comme leur survivabilité, mais induit une augmentation des couts de conception et de production non linéaire, et parfois des impasses opérationnelles, comme ce fut le cas pour plusieurs grands programmes américains ces dernières décennies comme les destroyers Zumwalt, les Littoral Combat Ship et le programme GCV de l’US Army. A chaque fois, ces programmes se heurtèrent à des ambitions technologiques excessives entrainant l’explosion des couts, et par la suite l’arrêt de la production. Même pour le très prolifique programme Joint Strike Fighter qui donnera naissance au F-35, s’est confronté a une explosion des couts de developpement, et fait toujours face à des couts de maintenance très supérieurs à ce qui était prévu initialement pour cet appareil visant à remplacer le F-16.

A l’inverse, la masse, qui fut au coeur des préoccupations des armées des deux camps lors de la Guerre Froide, si elle offre une grande resilience et étend les options opérationnelles au combat, souffre de couts de possession très élevés, et se heurte aux difficultés que rencontrent aujourd’hui les armées pour compléter leurs effectifs pourtant déjà réduits. De fait, il était aisé pour les décideurs politiques mais également militaires de se convaincre que la technologie constituait une alternative à la masse, et de concentrer les investissements dans ce domaine, parfois au delà du raisonnable, au point de se doter d’équipements non seulement bien plus onéreux, mais également beaucoup plus fragiles et difficiles à maintenir au combat. Ce difficile arbitrage eut, cependant, des conséquences relativement minimes ces 30 dernières années avec la disparition des conflits de grandes envergures et de haute intensité. La guerre en Ukraine, et les menaces croissantes sur de nombreux théâtres, ont mis fin à ce statu quo. Désormais, pour l’ensemble des armées, il est devenu indispensable de se montrer bien plus regardant et équilibré dans leurs arbitrages.

Le programme de destroyer Zumwalt est un exemple des excès d’ambitions technologiques ayant mené le programme à sa perte

C’est dans ce contexte que Sebastien Lecornu, le ministre des Armées français, a tenu a redéfinir les priorités d’équipement dans le cadre de la prochaine Loi de Programmation Militaire, qui prendra le relai en 2023 de la LPM 2019-2025. Et parmi les différents axes d’amélioration présentés par le ministre, allant de relaocaition de certaines capacités industrielles à la création de stocks de matériels comme de matière première pour les produire et les entretenir, une notion abandonnée depuis de nombreuses années à refait surface, la rusticité des équipements militaires. « On peut se demander si un équipement à la pointe technologiquement, mais en faible quantité, est préférable à des matériels nombreux, plus rustiques mais indispensables. C’est une question qui se pose dans le cadre du retex Ukraine et de la réflexion sur la résilience de la BITD » a-t-il notamment déclaré dans un discours prononcé le 7 juillet devant l’Assemblée Nationale. Depuis, cette notion de rusticité des équipements a été reprise par le Ministre lui même, comme par le nouveau Délégué Général à l’Armement Emmanuel Chiva. Même pour le Chef d’Etat-Major des Armées, le général Burkhard, la rusticité redevient un enjeu, même s’il fait référence à la rusticité du combattant plutôt que de ses équipements.


Le reste de cet article est réservé aux abonnés

Les articles en accès intégral sont accessibles dans la rubrique « Articles Gratuits« . Les abonnés ont accès aux articles Analyses, OSINT et Synthèse en intégralité. Les articles en Archives (plus de 2 ans) sont réservés aux abonnés Premium.

A partir de 6,50 € par mois – Sans engagement de durée.


Related posts

Meta-Défense

GRATUIT
VOIR