LPM 2023 : La France veut donner à ses Armées les moyens nécessaires pour faire face aux nouvelles menaces

Suite à l’élection de françois Hollande à la présidence de la République en 2013, le nouveau gouvernement de Jean-marc Ayrault entreprit de concevoir une nouvelle Loi de Programmation Militaire, avec l’objectif clairement affiché de réduire au strict minimum les dépenses de l’Etat dans ce domaine. C’est dans ce contexte que les services du Ministère des finances de Bercy entreprit de proposer le fameux « Plan Z », visant à limiter les forces armées françaises à un corps expéditionnaire de 60.000 hommes pour les opérations exterieures, et à la dissuasion pour traiter la menace internationale perçue alors comme particulièrement diffuse, ce en dépit des nombreuses alertes qui montraient depuis 2008 que la Russie, mais également la Chine, la Turquie ou l’Iran, suivaient des trajectoires de confrontation. Il fallut alors tout le poids politique du ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian, et une position des plus fermes des 4 chefs d’Etat-major de l’époque, pour faire renoncer Bercy comme Jean-marc Ayrault dans leurs objectifs. Bien que le budget des armées ne connut aucune croissance sur ce quinquennat, et que le format des armées fut revu à la baisse, l’action conjointe des chefs des armées permit de limiter considérablement les dégâts en maintenant un format d’armée global, même si certaines de ses composantes étaient réduites au seul maintien de compétences.

C’est notamment grâce à leur opiniâtreté et leur détermination qu’Emmanuel Macron et Florence Parly purent lancer, dès 2017, une trajectoire budgétaire afin de réparer les armées, car il restait quelque chose à réparer? L’application stricte de la Loi de programmation Militaire 2019-2025 permit d’amener le budget des Armées à 41 Md€ en 2022, contre 32 Md€ en 2016, soit une hausse de presque 30% en 5 ans. Alors que le nouveau Ministre des Armées Sebastien Lecornu a entrepris de concevoir une nouvelle Loi de Programmation Militaire sur la période 2023-2029 afin de répondre à la très rapide détérioration des enjeux sécuritaires y compris en Europe, il semble qu’une nouvelle foi, et en dépit des conséquences que l’on peut imaginer si le Plan Z avait été mis en oeuvre en 2013, Bercy entend jouer les arbitres face aux ambitions budgétaires annoncées par l’Hotel de Brienne, mais d’une manière radicalement différente.

Il fallut toute la determination de JY LeDrian et des 4 chefs d’état-major en 2013 pour empêcher le sabordage budgétaire des Armées françaises

En effet, Sebastien Lecornu et le Ministère des Armées travaillent aujourd’hui sur une trajectoire globale de 400 à 410 Md€ sur la période 2023-2029, soit une moyenne de 57 à 58 Md€/an, soit une hausse de 16 Md€/an et de presque 40% vis-à-vis du budget 2022. Bercy, pour sa part, reste campé sur une depense globale de 377 Md€ sur la même période, soit un budget moyen de 53 Md€ par an et une hausse limitée à 12 Md€ et 31% par an. Une fois transposé dans une hausse linaire des crédits, le Ministère des Armées viserait un budget des Armées à hauteur de 73 Md€ en 2029 soit un effort de défense de 2,7% (la valeur recommandée à de nombreuses occasions dans nos articles), alors que Bercy voudrait limiter cet objectif à 65 Md€ en 2029 et un effort de défense à 2,4%. Force est de reconnaitre que la proposition de Bercy aurait probablement ravi l’ensemble des militaires il n’y a de cela que quelques années, alors que la trajectoire proposée par le Ministère des Armées répond précisément aux besoins des Armées en tenant compte des réalités objectives françaises. Toutefois, la trajectoire proposée par l’Hotel de Brienne offrirait des opportunités démultipliées à la France, tant en Europe que dans le Monde.


Le reste de cet article est réservé aux abonnés

Les articles en accès intégral sont accessibles dans la rubrique « Articles Gratuits« . Les abonnés ont accès aux articles Analyses, OSINT et Synthèse en intégralité. Les articles en Archives (plus de 2 ans) sont réservés aux abonnés Premium.

A partir de 6,50 € par mois – Sans engagement de durée.


Related posts

Meta-Défense

GRATUIT
VOIR