Combien les forces aériennes françaises aligneront de Rafale en 2030 ?

En début de semaine, le Ministère des Armées annonçait qu’une nouvelle commande de 42 avions de combat Rafale sera signifiée sur l’année budgétaire 2023. Celle-ci était attendue, puisque dans l’alignement de la Loi de Programmation Militaire 2019-2025, et conforme aux objectifs de la Revue Stratégique de 2017. Toutefois, du fait du report des livraisons à partir de 2016 pour libérer les capacités industrielles vers l’exportation, mais également pour libérer des crédits d’investissement nécessaires par ailleurs pour d’autres programmes, ainsi que de la vente de 12 Rafale d’occasion à la Grèce en 2020, puis de 12 appareils à la Croatie en 2021, tous prélevés sur le parc de l’Armée de l’Air de l’Espace, un certain flou s’est immiscé dans la réalité des livraisons à venir, comme du parc dont disposeront effectivement les forces aériennes françaises en application de ces commandes.

Le parc de l’Armée de l’Air de l’Air et de l’Espace se compose aujourd’hui de 132 appareils commandés, dont 106 ont été livrés, un appareil à été perdu, et 24 appareils ont été prélevés pour exportation d’occasion vers la Grèce et la Croatie, soit 81 appareils en ligne. Pour l’Aéronautique navale, 47 des 48 Rafale M commandés ont été d’ores et déjà livrés, mais 4 appareils ont été perdu, soit 43 appareils en parc. A partir de 2023, les livraison des 27 derniers appareils déjà commandés pour la Tranche IV débutera, dont 26 appareils seront livrés à l’Armée de l’Air et un appareil pour les essais de la DGA, à raison de 10 appareils par an. En janvier 2021, le Ministère des Armées officialisa une commande supplémentaire de 12 appareils qui seront livrés conjointement à ceux de la tranche IV entre 2023 et 2026, afin de compenser les 12 Rafale prélevés sur le parc de l’Armée de l’Air et de l’espace pour la Grèce.

Les 12 Rafale d’occasion livrés à la Grèce ont fait l’objet d’une commande de compensation de 12 appareils neufs en 2021

La commande de 42 appareils annoncée en début de semaine correspond à la Tranche V, et sera probablement livrée directement au standard F4, alors que les 39 appareils à livrer entre 2023 et 2026 le seront au standard F3R. Selon la LPM 2019-2025 et la Revue Stratégique 2017, cette tranche devait initialement porter sur 30 appareils à destination de l’Armée de l’Air et de l’espace afin de compenser le retrait des Mirage 2000 C et -5. En portant la commande à 42 appareils, l’Hotel de Brienne officialise donc la compensation 1 pour 1 des Rafale prélevés pour le contrat Croate. Ceux-ci seront livrés entre 2027 et 2030, de sorte qu’entre 2023 et 2030, l’Armée de l’Air recevra en moyenne 10 Rafale neufs chaque année, et disposera donc, à horizon 2030, de 161 Rafale, qui évolueront aux cotés des 55 Mirage 2000D modernisés, soit un parc de 216 avions de combat, se rapprochant donc de la demande du Chef d’Etat-Major de l’Armée de l’Air et de l’Espace, le général Stephane Mille, qui déclara qu’une flotte de chasse de 225 appareils était indispensable désormais pour faire face aux enjeux. Rappelons qu’initialement, le Livre Blanc 2013 et la Revue Stratégique 2017 visait une force de 185 avions de combat pour l’AAE. Au total donc, sauf événement non prévu, les forces aériennes françaises aligneront en 2030, 260 avions de combat dont 205 avions Rafale, en faisant en l’état de la planification confirmée, la plus imposante force aérienne en Europe.


Le reste de cet article est réservé aux abonnés

Les articles en accès intégral sont accessibles dans la rubrique « Articles Gratuits« . Les abonnés ont accès aux articles Analyses, OSINT et Synthèse en intégralité. Les articles en Archives (plus de 2 ans) sont réservés aux abonnés Premium.

A partir de 6,50 € par mois – Sans engagement de durée.


Related posts

Meta-Défense

GRATUIT
VOIR