Malgré des budgets en hausse, les armées occidentales ne parviennent pas à faire le plein de recrus

- Publicité -

Si, suite à l’agression russe contre l’Ukraine, l’année 2022 fut principalement placée sous le spectre de l’augmentation des efforts de défense, presque partout en Europe, 2023 pourrait bien présenter un visage bien différent, susceptible de décevoir les planificateurs militaires.

En effet, depuis le début d’année, les rapports se multiplient quant aux difficultés rencontrées par les armées occidentales, en particulier en Europe et aux Etats-Unis, pour recruter les effectifs nécessaires aux renouvellement des forces, rendant très délicate l’application des ambitions de croissance évoquée précédemment.

C’est notamment le cas de la Bundeswehr qui est engagée dans un effort pour amener ses effectifs de 183.000 militaires aujourd’hui, à 203.000 d’ici 10 ans pour répondre à l’évolution de la menace, et qui pour cela, verra son budget augmenter de presque 35% dans les années à venir pour atteindre les 2% de PIB requis par l’OTAN.

- Publicité -

Or, celle-ci rencontre déjà d’importants problèmes pour simplement maintenir ses effectifs, alors que le nombre de candidats sur les 12 dernières mois a diminué de 11% vis-à-vis de la période précédente marquée par une recrudescence des candidatures après la crise Covid.

bundeswehr G36 german defense budget GETTY Planification et plans militaires | Allemagne | Budgets des armées et effort de Défense
La Bundeswehr a vu les candidatures diminuer de 11% ces derniers mois pour la rejoindre

En outre, un tiers de ses effectifs actuels auront quitter le service dans les 7 ans qui viennent, rendant le défi des plus difficile à relever pour le commandement allemand, qui multiplie les initiatives pour tenter de venir au contact de la jeunesse pour faire naitre des vocations, sans grands succès cependant.

Il en va de même de la Royal Navy, pourtant une institution outre-Manche, qui se voit aujourd’hui exposée à un solde négatif en terme d’effectifs, du fait d’une augmentation sensible des démissions depuis l’épisode Covid, alors que les candidatures ont, elles, diminué de 25% par rapport à la période précédente, avec certaines spécialités sous forte tension, notamment du fait de la concurrence du marché de l’emploi en forte demande.

- Publicité -

LOGO meta defense 70 Planification et plans militaires | Allemagne | Budgets des armées et effort de Défense

Le reste de cet article est réservé aux abonnés

Les abonnements Classiques donnent accès à
tous les articles sans publicité, à partir de 1,99 €.


Inscription à la Newsletter

- Publicité -

Inscrivez-vous à la Newsletter Meta-Defense pour recevoir les
derniers articles de façon quotidienne ou hebdomadaire

- Publicité -

Pour Aller plus loin

1 COMMENTAIRE

Les commentaires sont fermés.

RESEAUX SOCIAUX

Derniers Articles