mardi, mars 5, 2024

MAWS : pourquoi la commande allemande de 8 P-8A Poseidon met la France dans l’embarras ?

- Publicité -

Sans que l’avenir du programme franco-allemand MAWS ait été officiellement remis en question par les autorités allemandes, la commission des budgets du Bundestag a confirmé l’acquisition de 8 avions de patrouille Maritime américains P-8A Pegasus pour remplacer les P-3C Orion allemands.

Ce faisant, Berlin fait entièrement peser la responsabilité de l’abandon ou de la poursuite du programme d’avion de patrouille maritime européen, sur son partenaire français, tout en se mettant en position de force dans les éventuelles négociations industrielles à venir.

- Publicité -

En mai 2021, Berlin annonçait la prochaine acquisition de 5 avions de patrouille maritime Boeing P-8A Poseidon pour remplacer une partie de ses P-3C Orion à l’âge canonique. Pour beaucoup d’observateurs, cette décision marquait alors la fin du programme Maritime Air Warfare System, ou MAWS, lancé en 2017 conjointement par la France et l’Allemagne, pour remplacer les Atlantique 2 de la Marine Nationale et les P-3C de la Luftwaffe, à horizon 2035.

Vers un abandon du programme MAWS par l’Allemagne avec l’acquisition de P-8A Poseidon américains

Cette conviction fut renforcée lorsque, quelques mois plus tard, après l’annonce de la création du fonds spécial de 100 Md€ destiné à financer la transformation de la Bundeswehr suite à l’attaque russe contre l’Ukraine, plusieurs déclarations d’officiels allemands laissaient entendre qu’une seconde commande de six appareils supplémentaires était à l’étude.

P3C Orion Luftwaffe
Les Orion allemands devront quitter le service actif d’ici à 2028

Il s’agissait, pour la Luftwaffe, de répondre aux besoins croissants dans le domaine de la surveillance maritime aéroportée et de la patrouille maritime de l’OTAN, afin de garder les flottes du nord et de la Baltique russes, et surtout leur importante flotte de sous-marins, sous contrôle en mer Baltique, mer du Nord et dans l’Atlantique nord.

- Publicité -

Dans ce contexte, il semblait bel et bien que le programme MAWS, qui restait dans un état semi-végétatif depuis plusieurs années, était condamné. D’ailleurs, face à ce risque, la France entama des études dans le but de sélectionner l’appareil qui pourra remplacer ses Atlantique 2 au-delà de 2030. Le processus est d’ailleurs décrit dans le cadre de la Loi de Programmation Militaire 2024-2030 récemment votée par le Parlement français.

Côté allemand, toutefois, l’abandon de MAWS n’a jamais été évoqué officiellement. Au contraire, en octobre 2022, Berlin insistait très officiellement sur le fait que, de son côté, les P-8A Poseidon prochainement acquis, n’étaient que des solutions intérimaires pour remplacer les P-3C les plus anciens. Et d’ajouter que, à la suite des études françaises pour sélectionner le remplaçant de l’Atlantique 2, l’avenir du programme MAWS était, dès lors, dans les mains de Paris.

8 P-8A Poseidon pour 2,8 Md€ pour remplacer les P-3C Orion de la Luftwaffe d’ici à 2026

On y voit désormais un peu plus clair dans les ambitions de Berlin dans ce domaine. En effet, la commission des budgets du Bundestag a autorisé l’augmentation du budget dédié à l’acquisition des P-8A allemands, passant de 1,1 Md€ à 2,8 Md€, avec l’objectif d’acquérir 8 appareils, soit trois de plus que les 5 initialement annoncés, et non six comme évoqué en mars 2022, ainsi qu’un simulateur complet pour entrainer les équipages.

- Publicité -
P-8A Poseidon Boeing Royal Air Force
Le P-8A de Boeing a été choisi par 8 forces aériennes dans le monde, dont 4 apparentant à l’OTAN (Allemagne, Etats-Unis, Norvège, Royaume-Unis)

LOGO meta defense 70 Aviation de Patrouille Maritime | Actualités Défense | Allemagne

Le reste de cet article est réservé aux abonnés

Les abonnements Classiques donnent accès à tous les articles sans publicité, à partir de 1,99 €.


- Publicité -

Pour Aller plus loin

2 Commentaires

  1. bonjour .
    Il me semblai qu il s agissais du P 8A Poseidon pour les patrouilles maritimes .
    Le pegasus etant destiné au ravitaillement en vol ?

    • C’est tout a fait exact. Je me suis marché dessus dans le titres et les entêtes de chapitre (qui sont rédigés au même moment à la fin de la rédaction de l’article). De manière amusante, dans le texte, il était bien fait référence au Poseidon. Quoiqu’il en soit, C’est corrigé. Merci de l’avoir remarqué ))

Les commentaires sont fermés.

RESEAUX SOCIAUX

Derniers Articles

Meta-Défense

GRATUIT
VOIR