samedi, mars 2, 2024

Le missile antinavire 3SM Tyrfing germano-norvégien entrera en service en 2035 pour contrer le FMAN/FMC

- Publicité -

La Norvège et l’Allemagne ont annoncé qu’elles développaient conjointement le nouveau missile antinavire 3SM Tyrfing supersonique, destiné à prendre, dès 2035, la succession du NSM de Kongsberg. Il s’agit, incontestablement, d’une réponse d’Oslo et de Berlin, à la résurrection récente du programme franco-britannique FMC/FMAN, renforcée, en juin dernier, par l’arrivée de l’Italie.

Les succès commerciaux récents du missile NSM de Kongsberg face à l’Exocet français

Avec la famille de missile Exocet, la France a longtemps été le leader européen incontesté dans le domaine des missiles antinavires, et le seul concurrent de taille au célèbre Harpoon américain. Ainsi, les différentes versions du missile français développé à la fin des 70 par Aérospatiale, équipent encore plus de 35 forces navales dans le monde, et ont démontré son efficacité lors de plusieurs conflits, des malouines à la guerre Iran-Irak.

- Publicité -
MM40 Exocet
Plus de 35 marines dans le monde mettent en œuvre aujourd’hui différentes versions du missile antinavire Exocet français.

Ces dernières années, toutefois, plusieurs concurrents sont apparus, venant rapidement grignoter les parts de marché d’un exocet peinant à se renouveler. L’un des plus sérieux d’entre eux est le Naval Strike Missile, développé par le norvégien Kongsberg.

Entré en service en 2012 sur les frégates norvégiennes, le missile a notamment été retenu par l’US Navy pour renforcer l’armement de ses Littoral Combat Ships, et armer les futures frégates de la classe Constellation. Il a depuis été retenu par sept autres marines, dont cinq appartiennent à l’OTAN (Allemagne, Australie, Canada, Espagne, Malaisie, Pologne et Roumanie).

Le programme FMC/FMAN qui rassemble la France, la Grande-Bretagne et l’Italie

Pour succéder aux Exocet subsoniques à vol rasant, la France et la Grande-Bretagne ont entrepris, dans le cadre des accords de Lancaster House en 2010, de développer une nouvelle famille de missiles navals baptisés Futur Missile de Croisière et Futur Missile Anti-Navire, ou FMC/FMaN dans la terminologie française.

- Publicité -

Le premier doit permettre de succéder aux Tomahawk armant les destroyers, frégates et sous-marins de la Royal Navy, ainsi que les MdCN qui arment les frégates de la classe Aquitaine et les sous-marins nucléaires d’attaque Suffren de la Marine Nationale.

Rafale SCALP
Le missile de croisière franco-britannique SCALP / Storm Shadow a démontré son efficacité opérationnelle à plusieurs reprises sous les ailes des Mirage 2000, Rafale et Typhoon des deux pays.

Le second remplacera les Harpoon britanniques, ainsi que les Exocet français, sur toutes les unités de surface combattantes et à bord des sous-marins d’attaque des deux pays. Évidemment, Londres comme Paris anticipent un important succès à l’exportation pour ces deux missiles, sur la base de la confiance construite autour de la famille des Exocet.


LOGO meta defense 70 Missiles anti-navires | Actualités Défense | Allemagne

Le reste de cet article est réservé aux abonnés

- Publicité -

Les abonnements Classiques donnent accès à tous les articles sans publicité, à partir de 1,99 €.


- Publicité -
Fabrice Wolf
Fabrice Wolfhttps://meta-defense.fr/fabrice-wolf/
Ancien pilote de l'aéronautique navale française, Fabrice est l'éditeur et le principal auteur du site Meta-defense.fr. Ses domaines de prédilection sont l'aéronautique militaire, l'économie de défense, la guerre aéronavale et sous-marine, et les Akita inu.

Pour Aller plus loin

RESEAUX SOCIAUX

Derniers Articles