vendredi, février 23, 2024

Akeron, Caesar, Rafale… : les commandes pour les armées françaises se multiplient en 2024

- Publicité -

Depuis le début d’année 2024, le ministère des Armées a multiplié les commandes pour les armées françaises, en matière d’équipements majeurs, à un rythme qui n’avait plus été d’actualité depuis la fin des années 80.

En quelques semaines, en effet, les trois armées ont été servies, ci de nouveaux Rafale pour l’Armée de l’Air et de l’Espace, là des canons caesar, des blindés Serval, des hélicoptères NH90 ou des missiles pour l’Armée de Terre, ou encore un programme de grand drone sous-marin stratégique pour la Marine nationale.

- Publicité -

Cet article récapitule les annonces intervenues dans ce domaine en début d’année, conséquences de l’application de la nouvelle Loi de Programmation Militaire 2024-2030, et des hausses de crédits qu’elle prévoit.

42 Rafale F4 pour l’Armée de l’Air et de l’Espace

La première annonce est intervenue à peine la trêve des confiseurs terminée. Le 12 janvier, le ministère des Armées annonçait, en effet, la commande de 42 nouveaux avions Rafale, entamant la très attendue Tranche 5, pour un montant de 5 Md€.

En réalité, la commande avait été signifiée à Dassault Aviation et la team Rafale à la fin du mois de décembre, conformément à la planification qui prévoyait qu’elle soit notifiée en 2023.

- Publicité -
Rafale F4
Les 42 Rafale F4 commandés en debut d’année, pourront évoluer vers le standard F5.

Les nouveaux chasseurs seront les premiers à être livrés directement au standard F4, avec la capacité d’évoluer, à l’avenir, vers le nouveau et très prometteur standard F5, qui sera développé lors de la présente décennie, dans le cadre de la LPM 2024-2030.

Les 42 nouveaux chasseurs, qui seront livrés à partir de 2027, remplaceront les 12 Rafale F3R cédés d’occasion à la Croatie, ainsi que les Mirage 2000-5 de l’AAE, qui seront retirés du service au même moment.

Nouveau démonstrateur de grand drone sous-marin pour la Marine nationale

À la fin du mois de janvier, c’était au tour de la Marine nationale d’être à l’honneur, avec la notification à Naval group, d’un important contrat pour concevoir et fabriquer un nouveau démonstrateur de grand drone sous-marin, sur la base des compétences acquises avec le démonstrateur DDO présenté en 2021.

- Publicité -

Au-delà du drone lui-même, le programme portera également sur le développement et la fiabilisation de nombreuses technologies qui en feront tout l’intérêt opérationnel, comme une propulsion longue endurance, les senseurs et systèmes de communication qui équiperont le drone, et surtout l’intelligence artificielle qui sera en charge de son pilotage, de la conduite de mission, et de la mise en œuvre des systèmes embarqués.

XLUUV DDO
Le drone sous-marin DDO servira de plateforme d’essai pour les tehcnologies qui seront developpées dans le cadre du programme confié à Naval Group.

Pour l’heure, le calendrier, comme le budget du programme, sont encore obscurs. Toutefois, comme évoqué dans notre article consacré à ce sujet, les enjeux opérationnels, technologiques et commerciaux pour cette nouvelle capacité, sont à la hauteur des difficultés pour s’en doter, alors que la concurrence internationale s’annonce féroce à ce sujet, même si, aujourd’hui, la France a une véritable avance dans ce domaine.

109 Caesar Mk2, 420 VBMR-légers Serval et 9 NH90 Caïman pour l’Armée de Terre

Ce 1ᵉʳ février 2024, aura été une journée faste pour les armées françaises, et en particulier pour l’Armée de terre, qui n’avait pas fait l’objet d’autant d’attention depuis longtemps.

Déjà, le 10 janvier, celle-ci s’était vue confirmer la commande de huit nouveaux hélicoptères de manœuvre NH90 Caïman TTH, une commande très attendue dans le cadre de la modernisation de cette composante de l’ALAT. Non seulement les Caïman sont beaucoup plus modernes que les Puma qu’ils remplaceront, mais ils offrent des performances bien plus importantes, dans tous les domaines.

Armées françaises NH90 Cougar Tigre
Le NH90 TTH offre des performances très supérieures aux hélicoptères qu’il rempalcera au sein de l’ALAT.

LOGO meta defense 70 Contrats et Appels d'offre Défense | Actualités Défense | Air Independant Propulsion AIP

Le reste de cet article est réservé aux abonnés

Les abonnements Classiques donnent accès à tous les articles sans publicité, à partir de 1,99 €.


- Publicité -
Fabrice Wolf
Fabrice Wolfhttps://meta-defense.fr/fabrice-wolf/
Ancien pilote de l'aéronautique navale française, Fabrice est l'éditeur et le principal auteur du site Meta-defense.fr. Ses domaines de prédilection sont l'aéronautique militaire, l'économie de défense, la guerre aéronavale et sous-marine, et les Akita inu.

Pour Aller plus loin

2 Commentaires

RESEAUX SOCIAUX

Derniers Articles