La Blacksword Barracuda de Naval Group s’impose aux Pays-Bas

- Publicité -

Les autorités néerlandaises, par la voix du secrétaire d’État à la défense Christophe van der Maat, a confirmé que Naval Group avait été retenu pour le remplacement des quatre sous-marins de la classe Walrus de la Marine Néerlandaise.

Pour cette compétition, Naval Group a proposé un nouveau modèle dans la gamme Barracuda. Désigné Blacksword Barracuda, le navire est plus compact, et certainement plus économique, que son grand frère, le Shortfin, tout en conservant les qualités océaniques et capacitaires.

Si l’industriel français et les autorités néerlandaises vont désormais entamer une négociation exclusive pour définir un contrat d’un montant estimé entre 4 et 6 Md€, le route sera difficile et dangereuse pour Naval Group, qui devra se confronter à un Parlement néerlandais tenu par le parti nationaliste PPV, et au constructeur naval néerlandais Damen, qui a d’ores et déjà annoncé la couleur et son opposition à la décision du gouvernement.

- Publicité -

Une « offre équilibrée, polyvalente et réaliste », selon le ministère de la Défense néerlandais

L’annonce de la victoire de Naval Group et de son Barracuda, pour remplacer les quatre sous-marins Walrus néerlandais, était attendue depuis deux semaines, maintenant, après que Bloomberg s’est fait l’écho de cette victoire, selon des sources concordantes.

sous-marin walrus marine néerlandaise
la marine royale néerlandaise prévoit d’entamer le retrait de ses sous-amrins Walrus d’ici à une dizaine d’années.

« Naval Group a réussi à faire une offre équilibrée, polyvalente et réaliste. Le chantier est devenu un digne successeur de la classe Walrus. L’industrie néerlandaise a un rôle important à jouer » a précisé le secrétaire d’État, Christophe van der Maat, dans le communiqué publié par le ministère de la Défense néerlandais.

Celui-ci précise, en outre, que les quatre navires seront baptisés Orka (orque), Zwaardvis (Espadon), Barracuda et Tijgerhaai (Requin-tigre). Les deux premiers navires devront être livrés dix ans après la signature du contrat définitif. En outre, l’industrie navale néerlandaise sera massivement impliquée, tant dans la construction que dans la maintenance du navire.

- Publicité -

« Cette décision est donc bonne non seulement pour la marine et nos intérêts en matière de sécurité, mais certainement aussi pour les entreprises néerlandaises et la construction de notre savoir-faire » précise le secrétaire d’État, dans son communiqué. 

Un Blacksword Barracuda de 3.300 tonnes qui fait la jonction avec la gamme Scorpene

Contrairement à ce qui était précédemment avancé, Naval Group a parié sur un nouveau modèle de sa gamme Barracuda. Baptisé Blacksword Barracuda, celui-ci sera long de 82 mètres, pour 8,2 mètres de diamètres, et un déplacement en plongée de 3 300 tonnes.

Sans que ce soit explicitement indiqué, le communiqué de presse du ministère confirme que le navire sera équipé de batteries lithium-ion, et non d’un système AIP moins performant. Celles-ci offrent de nombreux avantages, en particulier la possibilité d’être rechargée à la mer très rapidement, d’avoir une grande capacité énergétique, et de pouvoir, au besoin, produire d’importantes quantités d’énergie, si le navire a besoin de faire des pointes de vitesse.

- Publicité -
blacksword barracuda
Illustration diffusée par le Ministère de la Défense néerlandais au sujet du Blacksword Barracuda.

LOGO meta defense 70 Flotte sous-marine | Actualités Défense | Constructions Navales militaires

Le reste de cet article est réservé aux abonnés

Les abonnements Classiques donnent accès à
tous les articles sans publicité, à partir de 1,99 €.


Inscription à la Newsletter

Inscrivez-vous à la Newsletter Meta-Defense pour recevoir les
derniers articles de façon quotidienne ou hebdomadaire

- Publicité -

Pour Aller plus loin

RESEAUX SOCIAUX

Derniers Articles