Barkhane : six mois après le Sommet de Pau, quels effets sur le théâtre sahélien ?

Le 13 Janvier 2020 se tenait le Sommet de Pau destiné à redonner de l’élan à un G5 Sahel démoralisé et déstabilisé sous le coup de l’agressivité des attaques des Groupes Armés Terroriste (GAT). Quelques mois plus tard on observe des effets encourageants sur le terrain, tant par la pression exercée sur les GAT que par la montée en puissance des armées sahélienne. Au début de l’année 2020 l’opération Barkhane perdait de sa légitimité au prorata des pertes subies par les armées sahéliennes, et des critiques émanant de l’opinion française. Le Sommet de Pau n’a pas changé l’Effet Final Recherché (EFR) de l’opération Barkhane : tenir…

Lire l'Article

Suite au départ de Boeing, Embraer cherche de nouveaux partenaires pour commercialiser son avion de transport C-390 Millenium

Depuis plus d’un an, Boeing enchaîne les revers à la fois dans le domaine spatial (échec du premier tir du CST-100 Starliner), civil (interdiction de vol du 737 Max) et militaire (avec les déboires à répétition du KC-46). La pandémie de coronavirus et ses conséquences désastreuses sur le transport aérien n’ont fait que rajouter des difficultés supplémentaires au géant américain de l’aéronautique. En conséquence, l’entreprise de Chicago a décidé de manière assez abrupte de mettre fin à son projet de joint-venture avec l’avionneur brésilien Embraer. Le sujet avait été traité abondamment dans un précédent article, qui détaillait le divorce entre Boeing et Embraer et les…

Lire l'Article

La France va-t-elle se doter d’une véritable capacité de transport aérien stratégique ?

Quelques jours après que le Ministère des Armées ait reconnu la dépendance critique de la France en termes de transport aérien stratégique, la ministre Florence Parly a demandé à la Direction Générale de l’Armement (DGA) d’étudier une solution alternative. De quoi donner des perspectives très positives aux capacités des projections des forces armées françaises.  En matière de transport aérien stratégique « hors gabarit » (très gros porteurs) la France dépend du Contrat SALIS de l’OTAN ou bien de contrats privés via le courtier ICS. Ces contrats ont la caractéristique de dépendre des mêmes fournisseurs Russes ou Ukrainiens. Le cœur des capacités fournies est l’aéronef Antonov…

Lire l'Article

Du nouveau pour les capteurs des futurs systèmes d’alerte avancée américains

Depuis quelques mois le renouvellement des capacités d’alertes balistiques avancées américaines font l’objet d’un volontarisme affiché. Programme majeur de la nouvelle « US Space Force », compte tenu des nouvelles menaces, le « Next-gen Overhead Persistent Infrared » (OPIR) a passé une étape importante ces derniers jours via la validation des examens préliminaires de conception de la charge utile infrarouge des satellites. Effecteur principal du futur système satellitaire en orbite géosynchrone, la conception puis le développement des capteurs infrarouges (IR) fait l’objet d’un soin particulier. Conçus et développés de manière concurrentielle par Raytheon Space and Airborne Systems et Ball Aerospace, ils passeront un examen critique d’ici l’automne 2021. La…

Lire l'Article

Le nucléaire : un atout stratégique pour les armées françaises, et pas uniquement pour sa dissuasion

L’atome, outre son caractère décisif dans notre mix électrique décarboné, tire un ensemble de secteurs industriels vers le haut : chimie, informatique, intelligence artificielle…  Le relâchement du soutien de l’État à l’égard de la filière industrielle nucléaire pourrait pourtant avoir un impact décisif sur nos capacités de défense. En matière industrielle, et notamment dans un domaine aussi technique que le nucléaire, les pertes liées au savoir-faire peuvent être très rapides. Les retards accumulés dans la construction l’EPR de Flamanville témoignent d’ailleurs des difficultés de la filière nucléaire française à conserver toute la maîtrise technique nécessaire à un tel ouvrage, alors que le dernier réacteur construit remontait…

Lire l'Article

Commande des « Falcon Archange » : un renouvellement capacitaire bienvenu mais insuffisant

Il y a quelques jours le ministère des armées annonçait la commande des deux premiers Falcon Archange à destination de l’armée de l’air. Si le renouvellement programmé des canonique C-160 Gabriel est objectivement une bonne nouvelle pour nos capacités de ROEM, leur conception traduit une approche obsolète, a tout le moins incomplète, de la sphère politique face aux enjeux nouveaux de la « guerrelec ». Issus de la collaboration de Dassault pour le vecteur (Falcon 8X) et de Thalès pour sa charge utile : CUGE (Capacité Universelle de Guerre Électronique) les deux premiers exemplaires (sur trois) du Falcon ARCHANGE [efn_note] « Avions de Renseignement à CHArge utile de Nouvelle…

Lire l'Article

Radio CONTACT : La France rentre dans l’ère du combat collaboratif aéroterrestre

La semaine passée l’armée de terre annonçait la dotation de la nouvelle radio CONTACT, développée par Thalès, en remplacement de la PR4G. Si l’Armée de Terre est la première à percevoir cette nouvelle capacité, l’Armée de l’Air et la Marine Nationale suivront bientôt. Et pour cause, la radio Contact est l’une des briques de base des futures doctrines de combat collaboratif interarmes et interarmées. Déployée à l’échelon tactique, la radio CONTACT  ne s’inscrit pas moins dans une perspective stratégique pour nos armées, car la véritable innovation majeure du programme SCORPION  ne réside pas tant dans le renouvellement des matériels en dotation dans l’armée française que…

Lire l'Article
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR