Quels sont les 4 piliers qui feront de la Chine la super-puissance militaire mondiale en 2035 ?

Avec 2 millions de soldats, moins de 3000 chars modernes, un milliers d’avions de combat de 4ème génération et seulement 2 porte-avions et une trentaine de destroyers, les armées chinoises sont, sur le papier du moins, loin de représenter un adversaire potentiel hors de portée des Etats-Unis, et encore moins du camp occidental dans on ensemble. Pourtant, la construction militaire entreprise par Pékin depuis une trentaine d’années est aujourd’hui l’obsession des miltaires et stratèges américains, au point que l’ensemble des évolutions materiels et doctrinaux entrepris outre-atlantique ces dix dernières années, ne visent qu’à contenir la montée en puissance des armées chinoises. En effet, au delà…

Lire l'Article

Rafale, Caesar, FDI, Scorpene… : Quels sont ces équipements de défense français qui s’exportent si bien aujourd’hui ?

Les prises de commande à exportations d’équipements de Défense français ont atteint 11,7 Md€ en 2021, la troisième meilleure année jamais enregistrée par cette industrie alors que l’année 2022 s’annonce, quant à elle, celle de tous les records à plus de 20 Md€, notamment du fait de la commande de 80 avions Rafale par les Emirats Arabes Unis pour plus de 14 Md€. De fait, depuis 1950, la France évolue entre la 3ème et la 4ème place du classement mondial des exportateurs d’armement, derrière les Etats-Unis, l’Union Soviétique/Russie, et faisant jeu égale avec la Grande-Bretagne dans ce domaine. Les exportations françaises représentent aujourd’hui plus de…

Lire l'Article

LPM 2023 : une trajectoire déjà tracée pour l’Armée de l’Air et de l’espace ?

Au cours des années 2000 et jusqu’en 2015, l’Armée de l’Air française, devenue depuis Armée de l’Air et de l’Espace, était largement privilégiée, et parfois enviée, vis-à-vis des autres armées. En effet, elle captait, à elle seule, presque la moitié des crédits d’équipements consacrés aux Programmes a effets majeurs, obligeant tant l’Armée de terre que la Marine Nationale à revoir certains de leurs programmes en en diminuant les volumes et étalant les calendriers. Cette situation n’était pas tant du à une préférence gouvernementale ou à une forme de lobbying, qu’à des contraintes industrielles fortes. En effet, il était alors nécessaire afin de maintenir en activité…

Lire l'Article

Quelles seront les priorités de la prochaine Loi de Programmation Militaire française ?

Jusqu’au début de l’intervention russe en Ukraine, l’exécutif français avait un mot d’ordre et un seul concernant la conduite de l’effort de défense : Toute la Loi de Programmation militaire 2019-2025, mais que la LPM 2019-2025. Conçue sur les bases de la Revue Stratégique 2017, elle-même fortement contrainte par le Livre Blanc de 2013, la LPM 2019-2025 visait à réparer les importants dégâts consécutifs à deux décennies de sous-investissements dans les armées françaises, alors même que la pression opérationnelle demeurait très élevée. Force est de constater qu’en 5 ans, la situation des armées s’est grandement améliorée, avec un budget annuel augmenté de 8,5 Md€ soit…

Lire l'Article

Le laser à haute énergie du système aéroporté SHIELD bientôt prêt pour les essais

Depuis le milieu des années 60, les défenses anti-aériennes de plus en plus modernes ne cessèrent de faire peser une menace croissante sur les forces aériennes, et sur les armées qui, comme les forces occidentales, basent l’essentiel de leur puissance de feu sur cette composante. La guerre du Vietnam, puis celle du Kippour, firent prendre conscience aux états-majors de cette menace, entrainant la conception de nouveaux appareils conçus pour défier ces systèmes, soit en se basant sur la furtivité comme le F-117A Nighthawk, soit sur la pénétration à basse altitude et à haute vitesse comme le Tornado, le Su-24 le F-111. La guerre du Golfe…

Lire l'Article

Les Armées françaises (aussi) ont besoin d’un plan de recapitalisation de 100 Md€

Quelques jours à peine après le début de l’offensive russe contre l’Ukraine, le chancelier allemand Olaf Scholz présentait devant le Bundestag, le parlement allemand, un plan visant à investir une enveloppe de 100 Md€ destinée à réparer certaines des défaillances les plus critiques constatées au sein de la Bundeswehr, tout en engageant une dynamique afin d’amener l’effort de défense du pays au delà du seuil des 2% de PIB requis par l’OTAN à horizon 2025. Depuis, l’immense majorité des pays européens, qu’ils soient ou non membre de l’OTAN, ont annoncé une augmentation sensible de leurs propres efforts de defense, tous s’engageant, à des échéances plus…

Lire l'Article

La DARPA lance son programme d’Ekranoplan Liberty Lifter pour le transport stratégique

Parmi les plus importantes réussites américaines de la seconde guerre mondiale dans le domaine industriel, il est commun de faire référence aux avions de combat comme le P-51 Mustang ou le F-6F Hellcat, au char Sherman ou encore aux porte-avions de la classe Wasp. Pourtant, le matériel qui aura incontestablement joué le rôle le plus déterminant pour vaincre l’Allemagne Nazi et le Japon impérial aura été le Liberty Ship, un modèle de cargo de 135 mètres de long et de 10.000 tonnes de deplacement, produit à 2,710 exemplaires, et qui transporta l’ensemble de l’effort de guerre américain et alliés en Afrique, en Europe et en…

Lire l'Article

Le Royaume-Uni veut plus de F-35B et d’A400M

Comme la plupart des armées européennes, les forces militaires britanniques subirent le contre-coup des bénéfices de la paix au niveau budgétaire entre le milieux des années 90 et des années 2010. En revanche, de part l’importante participation britannique à la seconde guerre du Golfe, et à la campagne d’Afghanistan, celles-ci érodèrent rapidement leurs réserves opérationnelles, au point d’être au bord de la rupture capacitaire globale au début des années 2010. Si certaines ruptures capacitaires spécifiques eurent bien lieu, comme dans la cas de patrouille maritime ou de la capacité aéronavale embarquée, Londres entreprit dès 2012 d’augmenter ses investissements, de sorte à reconstituer et moderniser les…

Lire l'Article

Le Congrès américain accélère le retrait des avions les plus anciens de l’US Air Force, sauf le A-10

Depuis le milieux des années 2010, chaque nouvelle loi de financement du Pentagone donne lieu à un bras de fer entre l’US Air Force et le Congrès américain, au sujet du retrait accéléré d’appareils jugés inadaptés aux besoins opérationnels modernes, de sorte à libérer des moyens budgétaires et humains pour accueillir de nouveaux équipements, et en particulier le F-35A Lighting II et le futur NGAD, destiné ç remplacer les F-22 d’ici la fin de la décennie. Et chaque année, un avion concentre cette opposition, le A-10 Thunderbolt II, le mythique avion d’appuis feu à basse altitude, qui fut conçu pour éliminer les colonnes de chars…

Lire l'Article

Quelles sont les forces et faiblesses de l’industrie de défense française ?

L’industrie de défense française est aujourd’hui reconnue sur la scène internationale comme l’une des plus performantes et des plus exhaustives de la planète. Du sous-marin à propulsion nucléaire à l’avion de combat, en passant par les satellites de reconnaissance, les blindés et les missiles, les grandes entreprises de défense françaises sont présentes sur tous les créneaux, et s’arrogent à ce titre la 3ème place des pays exportateurs de technologie de défense après les Etats-Unis et la Russie, mais devant la Chine, l’Allemagne et la Grande-Bretagne. Elle représente, à ce titre, non seulement le pilier de l’autonomie stratégique française, mais une des industries exportatrices clés du…

Lire l'Article
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR