La DARPA s’intéresse à nouveau aux Ekranoplan

En Septembre 2020, trois officiers américains de l’US Navy et du Corps des Marines publièrent un article flamboyant sur le site du très sérieux US Naval Institute. Le capitaine des Marines Walker D. Mills, le lieutenant-commander Phillips-Levine et le capitaine de l’US Navy Joshua Taylor y présentaient, en effet, une remarquable analyse sur l’opportunité pour les armées américaines de developper et déployer une flotte d’Ekanoplan, également Wing in Ground effect ou WIG outre Atlantique, pour évoluer et renforcer les capacités de transport stratégique des forces US face aux enjeux posés par la géographie spécifique et le déni d’accès chinois dans le Pacifique. De toute évidence,…

Lire l'Article

La Chine franchit un cap majeur dans le domaine des turboréacteurs militaires

Après 35 ans d’efforts, l’industrie aéronautique chinoise est enfin parvenue à developper une version suffisamment fiable et performante de son turboréacteur WS-10 pour en équiper un avion de combat monomoteur de série. En effet, un cliché divulgué sur les réseaux sociaux chinois récemment montre un chasseur monomoteur J-10C des Forces Aériennes de l’Armée Populaire de Libération (FAAPL) équipé de la version WS-10B de ce moteur, confirmant que ce dernier a désormais atteint les critères requis, notamment en terme de fiabilité et de performances, pour équiper ce type d’appareil. Jusqu’ici, même si les chasseurs bimoteurs J-11, J-15 et J-16 chinois avaient déjà entamé leur conversion vers…

Lire l'Article

L’industrie Turque pourrait acquérir 50% du motoriste ukrainien Motor Sich

Dans un article du 12 mars, nous prédisions qu’à la suite de la nationalisation du motoriste aéronautique ukrainien Motor Sich décidée par le président Zelensky afin d’empêcher sa prise de contrôle par la société chinoise Skyrizon, Kiev pourrait se rapprocher d’Ankara dans ce domaine. En effet, le déficit d’activité industrielle de l’un correspondait aux besoins dans ce domaine de l’autre, l’industrie aéronautique Défense turque étant autonome dans de nombreux domaines, sauf dans celui de la motorisation, ce qui entrave nombre de ses programmes, aussi bien de drones que d’hélicoptères, d’avions de transport ainsi que le chasseur de nouvelle génération T-FX. Cette hypothèse semble désormais prendre…

Lire l'Article

La Corée du Sud va développer son propre avion de transport et de patrouille maritime

Selon l’agence de presse sud-coréenne Yonhap, citant le vice-président exécutif de KAI, le constructeur aéronautique sud-coréen aurait obtenue de la DAPA, l’agence de developpement des programmes d’armement du pays, le feu vert pour developper un programme d’avion de transport moyen afin de remplacer la majorité des C-130 et C-235 en service dans les forces aériennes et navales du pays, pour les missions de transport, mais également de patrouille maritime. Le calendrier, l’enveloppe budgétaire pas davantage que les performances de l’appareil visé n’ont pour l’heure pas été communiqués, mais KAI avait annoncé l’année dernière qu’un tel projet nécessiterait 7 ans de travaux et 2,7 Md$ pour…

Lire l'Article

L’Ukraine nationalise le motoriste Motor Sich empêchant sa prise de contrôle par la Chine

C’est incontestablement un grand service que vient de rendre l’Ukraine, et son président Volodymyr Zelenskiy, aux Etats-Unis et à l’occident, en décidant de nationaliser le motoriste aéronautique national Motor Sich, pour empêcher que l’entreprise, et ses savoir-faire en matière de moteur d’avions et d’hélicoptères, ne tombent sous sous le contrôle de la société chinoise Skyrizon, et par la même, permettent aux industries aéronautiques chinoises de combler leur retard dans le domaine des turboréacteurs et turbopropulseurs aéronautiques. Ce faisant, le président Zelenskiy expose l’Ukraine à la colère de Pékin, ainsi qu’à d’importants dommages et intérêts, tout du moins si l’on en croit le discours officiel de…

Lire l'Article

Le « porte-avions volant » Gremlins de la DARPA rencontre des difficultés

Les drones légers représentent un enjeu tactique déterminant dans les combats de demain, et le nombre de programmes visant à concevoir ces petits engins volants destinés à la reconnaissance ou à l’attaque, se multiplient dans toutes les armées. Mais ces drones légers souffrent d’une faiblesse importante, leur relativement faible autonomie, limitant aujourd’hui leur utilisation aux lignes d’engagement. Le programme GREMLINS de l’agence d’innovation du Pentagone, la DARPA, vise justement à résoudre cette quadrature du cercle, en permettant à de petits drones volants d’être largués mais aussi récupérés en vol par un avion, en l’occurence un C-130 Hercule servant d’avion Gigogne. Pour être considéré comme un…

Lire l'Article

Lockheed et l’US Air Force transforme le C130 Hercule en super-bombardier

L’élimination des systèmes de déni d’accès, qu’ils soient de facture russe ou chinoise, est devenue l’obsession des planificateurs du Pentagone, tant ces systèmes peuvent potentiellement menacer l’utilisation optimale de la puissance de feu américaine, qui repose avant tout sur ses forces aériennes et sur sa Marine de guerre. Pour y parvenir, l’US Air Force comme l’US Navy ont entrepris d’augmenter drastiquement les performances des armes air-sol ou air-surface à longue portée mises en oeuvre par leurs aéronefs respectifs. C’est ainsi que Lockheed-Martin a vu les commandes de son missile de croisière AGM-158 désigné par l’acronyme JASSM-ER, pour Joint Air-to-Surface Standoff Missile -Extended Range, s’envoler pour…

Lire l'Article

L’Indonésie pourrait acheter des MV-22 Osprey

Ce lundi 6 juillet, le US State Department a annoncé avoir approuvé 7,5 milliards $ de ventes d’armement dans le cadre des Foreign Military Sales (FMS). Ces autorisations politiques d’exportation autorisent à présent les Etats concernés à procéder à leurs achats, ce qui veut donc dire que toutes les autorisations FMS ne donneront pas forcément lieu à des contrats de vente définitifs. Pour l’heure, le Département d’Etat américain a donc autorisé la vente de carburant aéronautique en Israël, de six hélicoptères Black Hawk en Lituanie, de véhicules blindés de transport d’infanterie en Argentine ainsi que de trois avions de guet aérien E-2D Hawkeye pour la…

Lire l'Article

Arme laser aéroportée : le US Special Operations Command ambitionne un démonstrateur à l’horizon 2022

Après des années de report et initialement attendue pour l’année fiscale 2019, la perspective d’intégrer un système d’arme laser à la vaste panoplie d’armements du gunship AC-130J Ghostrider semble se préciser à nouveau et est désormais espérée pour 2022. Dévoilé en mai dernier par l’Air Force Special Operations Command (AFSOC), ce programme est susceptible d’apporter des capacités tactiques inédites mais dont les contours et le périmètre d’action demeurent néanmoins incertains. Pour bien comprendre les enjeux opérationnels sous-tendus par la technologie laser, que de nombreux disent révolutionnaires, il convient d’en cerner le fonctionnement, les forces mais aussi les faiblesses. Les armes dites laser agissent par effet…

Lire l'Article

La Nouvelle-Zélande s’équipe en avions de transport C-130J Super Hercules

Le gouvernement néo-zélandais a récemment confirmé l’acquisition de cinq avions de transport C-130J Super Hercules auprès de l’avionneur américain Lockheed Martin. Entre 2024 et 2025, ces cinq appareils de nouvelle génération viendront remplacer les cinq C-130 Hercules actuels qui ont été livrés en Nouvelle-Zélande dans les années 1960. Pour l’armée de l’air néo-zélandaise, ce dossier était une priorité depuis plusieurs années. En effet, depuis le retrait des chasseurs A-4 Skyhawk et l’annulation du contrat pour l’acquisition de chasseurs F-16 en 2000, la Royal New Zealand Air Force ne dispose plus d’avions de combat. Equipée exclusivement d’hélicoptères, d’avions de transport, d’avions d’entrainement et d’avions de patrouille…

Lire l'Article
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR