Quelles solutions pour accroitre la disponibilité du Groupe Aéronaval Français face aux besoins opérationnels ?

En décembre 2020, le président français Emmanuel Macron annonçait le lancement d’un nouveau programme de porte-avions pour la Marine Nationale. Destiné à remplacer le porte-avions nucléaire Charles de Gaulle à horizon 2038, ce nouveau navire, dont on ignore à ce jour s’il comportera un ou deux bâtiments, sera bien plus imposant que son prédécesseur, avec une longueur de 300 mètres et un déplacement de 70.000 tonnes, contre 261,5 mètres et 42.500 tonnes pour le Charles de Gaulle, et sera propulsé par deux réacteurs nucléaires K-22 de 220 Megawatt chacun, là ou les deux K-15 du CdG ne délivrent que 150 mW, de sorte à répondre…

Lire l'Article

L’Inde suspend sa commande de 10 hélicoptères navals russes Ka-31

Depuis le début du conflit en Ukraine, il est commun de lire que la Russie fait l’unanimité contre elle dans le monde, à l’exception de quelques dictatures satellites, comme la Syrie ou le Vénézuela. S’il est vrai que lors des votes aux Nations Unis, une majorité de pays ont soutenu les motions contre Moscou, de nombreux pays, et non des moindres, ont préféré d’abstenir plutôt que de prendre position contre la Russie. Ce fut notamment le cas de la Chine, mais également du Brésil, de l’Afrique du Sud et de l’Inde, les 4 autres membres du format BRICS. Si New Delhi n’a ni condamné ni…

Lire l'Article

Selon son chef d’état-major, l’US Navy ne peut pas s’engager sur deux fronts majeurs simultanément

Dire que la planification de l’US Navy en matière de construction navale est chaotique ces 20 dernières années tiendrait de la plus sévère litote. Entre les programmes avortés ou plus que décevants comme les destroyers Zumwalt et les Littoral Combat Ship, un budget en faible progression, et face à un effort chinois extraordinaire d’efficacité et à la renaissance de la construction navale russe, il est vrai que la suprématie navale de la marine américaine, considérée il y a encore quelques années comme inamovible, fait désormais face à des défis inédits depuis la fin de la seconde Guerre Mondiale. En outre, les chantiers navals américains eux-mêmes…

Lire l'Article

General Atomics présente une version embarquée de son drone MALE MQ-9B SkyGuardian

Ces deux dernières décennies, les drones de combat Moyenne Altitude Longue Endurance, ou MALE, comme le fameux MQ-1 Predator de l’américain General Atomics, et son successeur le MQ-9A Reaper, ont profondément fait évoluer le combat aéroterrestre. Dotés (comme le nom l’indique) d’une longue endurance de l’ordre de 30 heures pour le Reaper, ces appareils peuvent patrouiller et surveiller d’immenses zones grâce à des systèmes Electro-optiques évolués, et frapper des cibles avec des munitions air-sol comme le missile AGM-114 Hellfire et la bombe guidée GBU-38 JDAM. Si leur efficacité en matière de combat de haute intensité reste à déterminer du fait d’une vulnérabilité importante, et ce…

Lire l'Article

Le programme CVX de porte-avions Sud-Coréen sous le feu des critiques

Face à la montée en puissance des capacités de première frappe de la Corée du Nord, l’Etat-major sud-coréen, soutenu par le gouvernement, annonça en juillet 2019 son intention de se doter de deux porte-avions légers capable de mettre en oeuvre chacun 20 avions de combat F-35B à décollage et atterrissage vertical ou court. Selon les arguments avancés par les militaires, ce programme, désigné CVX, permettra de maintenir des capacités de frappe et de riposte même si Pyongyang venait à déclencher des hostilités contre son voisin du sud, et à détruire les bases aériennes sud-coréennes par des frappes préventives de missiles balistiques et de croisière. En…

Lire l'Article

L’US Navy veut supprimer 5 escadrons d’avions de guerre électronique EA-18G Growler

Depuis le retrait des derniers EF-111A Raven de l’US Air Force en 1998, l’US Navy est la seule force aérienne américaine disposant d’une flotte de chasseurs tactiques dédiés à la guerre électronique et la suppression des défenses anti-aériennes adverses, initialement sur EA-6B Prowler, puis, à partir de 2011, sur EA-18G Growler, une version du F/A 18 F Super Hornet spécifiquement pour cette mission. Pour autant, les besoins du Pentagone pour ce type de mission n’ont pas disparu avec le retrait des EF-111A, et les F-16C/D équipés de missiles HARM ne suffisaient pas a assurer les missions d’escorte des forces aériennes en zone contestées. C’est la…

Lire l'Article

L’US Navy propose 3 options pour le devenir de sa force navale

Depuis de nombreuses années, la planification de l’US Navy en matière de construction navale est pour le moins chaotique, avec des plans et des objectifs successifs divergents, parfois même contradictoires. Le sujet est d’ailleurs l’objet d’une opposition féroce entre les sénateurs et représentants républicains, partisans d’une flotte massive, et leurs homologues démocrates qui souhaitent maintenir le budget de la Défense sous controle. Au delà des ambitions parfois fantaisistes présentées ces dernières années, et des nombreux bras de fer ayant opposé le Pentagone aux parlementaires américains notamment au sujet du retrait de certains bâtiments, il était donc nécessaire pour l’US Navy de presenter une stratégie cohérente…

Lire l'Article

L’US Marine Corps va embarquer 20 F-35B sur un porte-hélicoptères pour en faire un « Lightning-Carrier »

L’arrivée du F-35B, la version à décollage et atterrissage verticale ou court du Lighting II, offre de toutes nouvelles perspectives en matière de porte-avions légers et/ou dépourvus de catapultes. Bien plus performants et polyvalents que les AV-8 Harrier II qu’ils remplacent, les F-35B confèrent en outre au groupe aérien embarqué à bord de ces navires la capacité de mener des missions avancées, qu’il s’agisse d’interdiction du ciel ou de frappes vers la terre ou contre des cibles navales, même en l’absence d’aéronefs de soutien comme le l’EA-18G Growler de guerre électronique ou l’E-2C/D Hawkeye de veille aérienne. De fait, un porte-aéronefs armé de 18 à…

Lire l'Article

Déploiements de forces navales sans précédent en Méditerranée

En dépit des tentatives de médiation françaises et européennes, les tensions entre la Russie, l’Ukraine et l’OTAN ne cessent de s’intensifier ces derniers jours. Outre le déploiement ininterrompu de nouvelles troupes le long de la frontière ukrainienne en Russie, en Crimée et en Biélorussie, les armées russes auraient entrepris de déplacer la puissante 2ème armée combinée interarmes de la Garde, pilier du district militaire central, vers l’Ouest, ceci participant au renforcement massif constaté depuis plusieurs jours du dispositif offensif russe sur ses frontières occidentales. A ces déploiements de forces terrestres et aériennes, s’ajoutent désormais ceux de nombreuses unités navales, créant une tension inédite depuis la…

Lire l'Article

En Inde, le Rafale démontre de grandes capacités d’emport sur Ski-Jump

Depuis le début du mois de janvier, Dassault Aviation et la Team Rafale participent à une vaste campagne de test visant à déterminer les performances de son chasseur, le Rafale Marine, à prendre l’air à partir d’un porte-avions équipé non pas de catapultes comme pour le PAN Charles de Gaulle de la Marine Nationale, mais d’un tremplin, ou ski jump, comme ceux qui équipent les deux porte-avions de la Marine Indienne, l’INS Vikramaditya déjà en service et l’INS Vikrant, premier porte-avions de facture locale qui termine ces essais à la mer. Si les équipes françaises affichaient une réelle sérénité quant aux résultats attendus lors de…

Lire l'Article
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR