Le Su-75 Checkmate revient à la charge aux EAU pour tenter de sortir définitivement le F-35

Les Emirats Arabes Unis ont été identifiés comme un prospect stratégique par Rostec, et ce dès l’entame de la communication autour de ce programme. Moscou et Abu Dhabi sont en effet en discussion autour d’un programme de chasseur léger commun depuis plusieurs années, alors que l’état arabe a déjà acheté plusieurs équipements majeurs auprés des industriels russes, y compris le système anti-aérien Pantsir S-1. Avec l’annonce de l’intention émirati d’acquérir 50 F-35A auprés des Etats-Unis, les chances pour le conglomérat industriel de défense russe de s’imposer dans le pays reculèrent drastiquement. Avec la mise en attente de ce programme par Joe Biden suite à son…

Lire l'Article

Nexter négocierait un très important contrat avec l’Arabie saoudite

Ces dernières années, les industries de défense françaises n’ont pas été très heureuses dans leurs tentatives d’exportation auprés de Riyad, le royaume saoudien s’étant le plus souvent tourné vers d’autres partenaires européens ou vers l’allié américain pour ses contrats d’armement. Mais selon les réseaux sociaux saoudiens, il semblerait que cette période de vache maigre, soit sur le point de prendre fin. En effet, le groupe Nexter, spécialiste français des armements terrestres et des véhicules blindés, négocierait une très importante commande avec les autorités saoudiennes en ce moment même. Selon les informations ayant filtré dans le royaume, Riyad aurait demandé à Nexter une proposition portant sur…

Lire l'Article

Israël, l’Arabie Saoudite, Bahrein et les Emirats Arabes Unis discuteraient d’une alliance militaire contre l’Iran

L’ennemi de mon ennemi est mon ami, dit un proverbe italien. Et il est vrais qu’il n’y a rien de plus efficace qu’une menace pressante et majeure pour amener des nations que tout opposait jusqu’ici, à se découvrir des liens et à former des alliances. On pense naturellement aux Etats-Unis et à l’Union Soviétique pendant le seconde Guerre Mondiale, mais de tels exemples jonchent toute l’histoire de l’humanité, au delà des continents, des époques et des cultures. Pour autant, imaginer il y a seulement quelques mois que Jerusalem, Riyad, Abu Dabi et Manama puissent négocier, certes officieusement, une alliance militaire en dehors d’une supervision américaine,…

Lire l'Article

Su-35, S-400… L’Arabie saoudite met la pression sur Washington

Le 28 janvier dernier, quelques jours à peine aprés sa prestation de serment, le président américain Joe Biden annonçait suspendre le soutien des Etats-Unis à l’intervention militaire au Yemen menée par la coalition dirigée par l’Arabie saoudite et des Emirats Arabes Unis. Concomitamment, plusieurs contrats d’armement, notamment concernent des bombes guidées pour Riad et l’acquisition de F35 et de MQ9B Gardian par Abu Dabi, étaient également suspendus. Même si la décision présidentielle a été entourée d’un contexte diplomatique, expliquant qu’il s’agissait pour la nouvelle administration d’examiner ces contrats, dont certains ont été signés une heure à peine avant la fin de son Mandat présidentiel par…

Lire l'Article

L’administration Biden suspend les exportations d’armes vers l’Arabie saoudite et les Emirats Arabes Unis

Comme nous l’avons déjà évoqué à plusieurs reprises, l’ancien président américain Donald Trump n’a pas été avare de chausse-trappes à l’attention de son successeur, tant dans le domaine de la politique domestique qu’internationale. Et le cas des contrats d’exportation d’armes vers l’Arabie saoudite et les Emirats Arabes Unis est probablement l’un des plus complexes à gérer pour le nouveau locataire de la Maison Blanche, tant les complications en séries sont nombreuses, quels que soient les options retenues. De façon prévisible, Joe Biden a donc décidé de commencer par temporiser, en suspendant l’exécution des contrats d’exportation d’armes vers ces deux pays, officiellement pour en évaluer les…

Lire l'Article

Les Forces Américaines au Moyen-Orient en Alerte par crainte de représailles Iraniennes

Après Israël, et sans grande surprise, c’est au tour des forces armées américaines positionnées dans le Golfe persique et à proximité d’être mise en état d’alerte. En effet, selon les confidences d’un officiel américain recueillies par le site Politico.com, les Etats-Unis auraient détecté des signes avant-coureurs intrigants liés à la préparation d’attaques iraniennes, notamment de la part des milices iraniennes présentes en Irak. Le Pentagone semble prendre très au sérieux ces menaces, qu’il s’agisse de représailles concernant l’assassinat du scientifique nucléaire iranien Mohsen Fakhrizadeh dans la banlieue de Téhéran par un groupe armé visiblement très bien entrainé et préparé, attaque attribuée par l’Iran au Mossad…

Lire l'Article

Le Congrès américain veut s’opposer à la vente de F35A aux Emirats Arabes Unis

Depuis sa défaite aux élections présidentielles, le Président Trump et son administration semblent déterminés à expédier certains dossiers jugés critiques par le dirigeant américain. Outre la fin de l’ObamaCare, trois de ces dossiers concernent directement La Défense américaine, à savoir le vote du budget de la Défense 2021, le retrait des troupes américaines d’Irak et d’Afghanistan, et la vente de F35A et de drones MQ-9 aux Emirats Arabes Unis, un contrat atteignant le montant pharaonique de 23 Md$. Si les deux premiers dossiers entrainent des critiques et des interrogations de la part des membres du Congrès américains, représentants comme sénateurs, la livraison de materiels aussi…

Lire l'Article

La vente de F35 et de EA-18G Growler aux Emirats Arabes Unis enrage la classe politique israélienne

Le premier ministre israélien Benyamin Netanyahou était parvenu à survivre politiquement à des mises en accusation pour corruption et à une gestion de la crise Covid largement contestée, mais il semble que l’accord donné aux Etats-Unis pour vendre des chasseurs F35A, des avions de guerre électroniques EA-18G Growler et des drones Reapers aux Emirats Arabes Unis en contre partie d’une normalisation des relations entre les deux pays sous l’égide de Donald Trump, ait été la goutte d’eau qui l’opinion publique, et surtout la classe politique israélienne, ne lui pardonnera pas. Bien qu’il s’en défende, tout indique en effet que la signature de « l’accord de paix…

Lire l'Article

Ces 5 crises internationales qui menacent la paix mondiale

En seulement quelques semaines, plusieurs zones de tensions internationales ont évolué en crise menaçant de se transformer en conflit ouvert, avec un important risque d’extension, au point de menacer jusqu’à la paix à l’échelle de la planète. En effet, ces crises majeures ont ceci en commun qu’elles impliquent toutes, directement ou indirectement, des nations nucléaires membre permanent du Conseil de Sécurité des Nations Unis, la plupart du temps se faisant face. Dans cet article, nous allons présenter une rapide synthèse des 5 principales crises qui menacent potentiellement de se transformer en conflit, et d’impliquer des nations dotées d’armes nucléaires. 1- La crise Biélorusse Pour peu…

Lire l'Article

L’USAF et l’US Navy utilisent le gunship AC-130W pour contrer les nouvelles menaces navales dans le Golfe Persique

Du 8 au 9 Mars dernier, les forces armées américaines ont démontré dans le Golfe Persique la possibilité d’utiliser un avion « gunship » pour des opérations de soutien maritime. Le test a impliqué des gunships AC-130W Stinger-II de l’US Air Force ainsi qu’un avion de patrouille maritime P-8A Poseidon et un navire de patrouille léger de classe Cyclone de l’US Navy. En apparence anecdotique, cet essai permet pourtant de valider l’utilisation conjointe de moyens aériens et navals permettant de contrer des essaims de cibles de surfaces légères et manoeuvrantes. En réalisant la démonstration à quelques encablures du Détroit d’Ormuz, les forces américaines envoient également un message…

Lire l'Article
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR