L’Armée Populaire de Libération perfectionne l’usage des ferries pour l’assaut amphibie

Si la Guerre en Ukraine a démontré une chose de manière certaine, c’est bel et bien que les frappes de missiles et d’artillerie à longue distance n’étaient pas en mesure d’altérer de manière significative et durable les capacités de résistance d’un adversaire préparé, et que pour mener un assaut contre de telles forces, il est indispensable de disposer d’une force massive susceptible de s’imposer rapidement et d’ouvrir les brèches nécessaires à la manoeuvre. La situation est encore plus délicate lorsqu’il s’agit de mener un assaut amphibie, en particulier lorsqu’il s’agit de se confronter à une armée bien équipée et bien entrainée comme les forces taïwanaises.…

Lire l'Article

Azerbaïdjan, Turquie, Chine : Les risques des conflits d’opportunité croissent sur les incertitudes en Ukraine

En attaquant l’Ukraine en février 2022, la Russie aura non seulement mis en péril la paix et la sécurité en Europe, mais dans le monde entier. En effet, de nombreux conflits latents, contraints par l’action conjointe de Moscou et des capitales européennes et américaines, émergent à nouveau, au point que l’on peut craindre de voire surgir des conflits majeurs à plusieurs endroits du globe, certains pouvant potentiellement mettre encore plus à mal les difficiles équilibres économiques sur lesquels l’occident est bâtie. Ces derniers jours, certains de ses théâtres se sont embrasés, ou montrent des signes de tensions de tension extreme, alors que les armées russes…

Lire l'Article

Sur fond de tensions croissantes avec Pékin, Taïwan veut augmenter ses dépenses de Défense de 13,9% en 2023

Il y a tout juste une année, les autorités de Taipei annonçaient une hausse du budget de défense de l’ile autonome depuis 1949, pour porter à 16,8 Md$, 418 Md$ Taiwan, le budget 2022, soit une hausse de 5,2% vis-à-vis de 2021, afin de répondre à la montée de la menace que faisait peser le renforcement rapide des forces armées de la République Populaire de Chine. Ce faisant, Taiwan entendait dépasser le seuil actuel de son effort de défense fixé à 2% de son PIB, pour le faire croitre progressivement vers 3%. La guerre en Ukraine, mais également la hausse sensible des tensions avec Pékin…

Lire l'Article

Que nous apprend l’effort de défense chinois sur les ambitions réelles de Pékin ?

Début aout, le Chef des opérations navales américains, l’amiral Mark Gilday, présentait le plus ambitieux plan de monter en puissance de l’US Navy depuis la fin de la guerre froide. Désigné « Navigation Plan 2022« , le document présentait une stratégie pour amener l’US Navy à disposer, en 2045, de 12 porte-avions à propulsion nucléaire, de 66 sous-marins nucléaires d’attaque, de 96 destroyers et 56 frégates ainsi que de 3000 aéronefs dont 1300 avions de chasse, aux cotés de 12 sous-marins lanceurs d’engin, de 31 grands navires amphibies et de 150 navires de surface et sous-marins autonomes. L’objectif de ce plan, qui doit encore être approuvé par…

Lire l'Article

L’hypothèse du chantage nucléaire se concrétise à Pékin sur le dossier Taïwanais

Dès l’entame des opérations militaires en Ukraine fin février 2022, Moscou entreprit de faire croitre les tensions avec l’occident en multipliant les démonstrations de force, les exercices et les déclarations concernant l’usage possible de ses capacités nucléaires. Pour le Kremlin, il s’agissait d’empêcher les Européens et les Américains de répondre favorablement aux demandes ukrainiennes quant à la mise en oeuvre d’une zone d’exclusion aérienne mais également contre la livraison de systèmes d’armes performants occidentaux aux armées ukrainiennes. Si effectivement la « No Fly Zone » au dessus de l’Ukraine n’a jamais été mise en place, à juste titre puisque le risque d’une globalisation du conflit aurait été…

Lire l'Article

Le nouveau Livre Blanc de la Défense nippon désigne Chine et Russie comme des menaces majeures

« Si cela va sans dire, cela ira encore mieux en le disant« . Cette célèbre phrase de Talleyrand prononcée par le diplomate français au sommet de Vienne en 1814, pourrait être la punchline du nouveau Livre Blanc sur la Défense publié au pays du soleil levant. En effet, le Japon pourtant traditionnellement discret et circonspect sur la scène internationale, se montre particulièrement directif et clair dans ce document qui encadrera l’effort de défense nippon pour la décennie à venir, en désignant sans ambages la Russie comme une « nation agressive » d’une part, et la Chine et ses ambitions sur Taïwan comme une menace majeure pour la paix…

Lire l'Article

Taïwan : Quand et comment la Chine passera-t-elle à l’offensive ?

Depuis plusieurs années, les tensions entre Washington et Pékin autour de la question Taïwanaise n’ont cessé de croitre, pour désormais devenir un sujet flirtant avec le casus belli en permanence, entre les incursions de la marine et des forces aériennes américaines et alliées en Mer de Chine du Sud et dans le détroit de Taïwan, les interceptions et les incursions navales et aériennes de l’Armée Populaire de Libération autour de l’ile, et les ripostes successives et réciproques dès lors que Washington envoie un nouveau chargement d’armement, des parlementaires ou des membres du gouvernement à Taipei. La dynamique belliqueuse est telle que désormais, les forces armées…

Lire l'Article

SCAF ou pas, le couple Super-Rafale Neuron proposé par Dassault devrait être développé

Comme il est de coutume au début de l’été, les salons de l’armement se sont multipliés ces dernières semaines, avec Eurosatory en France dédié aux armements terrestres mi-juin, le salon ILA aéronautique de Berlin une semaine plus tard, et cette semaine, le salon aéronautique britannique de Farnborough. Ce qui l’est moins, c’est l’extraordinaire discrétion de la France, de ses autorités et de son industrie aéronautique lors de ces salons, en particulier au sujet d’un programme pourtant majeur et dimensionnant, le Systeme de Combat Aérien du Futur, ou SCAF. Le fait est, depuis le début de l’année, le programme rassemblant l’Allemagne, la France et l’Espagne est…

Lire l'Article

Le Japon s’apprête à supprimer son plafond de dépense pour sa défense

A la sortie de la seconde guerre mondiale, le Japon occupé par les forces américaines fut doté d’une constitution rédigée à la hâte par les services plénipotentiaires de Washington sous le controle strict du Général MacArthur. S’en suivit une constitution très restrictive quant aux capacités de défense du pays. Contrairement à l’Allemagne Fédérale qui obtint dès le milieux des années 50 le feu vert de Washington, Londres et Paris pour accroitre son effort de défense dans le cadre de l’OTAN, pour devenir en quelques années la plus importante force armée conventionnelle du vieux continent, les forces d’auto-défense nippones restèrent contenues dans une effort d’investissement strictement…

Lire l'Article

La France peut-elle louer des sous-marins nucléaires d’attaque à l’Australie ?

L’annonce de la décision australienne d’annuler de manière unilatérale le contrat portant sur la construction locale de 12 sous-marins à propulsion conventionnelle de la classe Attak par le premier ministre Scott Morrison en septembre 2021 fut, dans le fond comme dans la forme, perçue par la France comme une profonde humiliation, provoquant une des plus graves crises diplomatiques de ces dernières décennies entre la France et le triptyque rassemblé autour de la nouvelle alliance AUKUS, l’Australie, les Etats-Unis et la Grande-Bretagne. Pour Canberra, il s’agissait de se tourner vers des sous-marins à propulsion nucléaire, considérés plus à même de répondre aux besoins en devenir de…

Lire l'Article
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR