La Corée du Nord tire 2 nouveaux missiles balistiques en Mer du Japon

Samedi 21 mars, les systèmes de surveillance sud-coréens et japonais ont tous deux détecté deux tirs consécutifs de missiles balistiques provenant de Corée du Nord. Les armes ont effectué un vol de plus de 450 km et atteint une apogée à 50 km avant de s’abimer en mer du Japon. C’est le troisième essais de ce type depuis le début du mois de mars, alors même que la Corée du Sud tente de sortir, avec succès semble-t-il, de l’épidémie de coronavirus qui l’avait fortement touché à partir de mi-février. Si ces tirs ont déclenché les protestations officielles des capitales régionales, ainsi que de Washington, il…

Lire l'Article

Le nouveau missile balistique nord-coréen pose problème aux défenses anti-missiles occidentales

Selon les déclarations du chef d’Etat-Major sud coréen, corroborant les annonces officielles des autorités nord-coréennes, les missiles balistiques employés par la Corée du Nord lors des essais ayant eu lieu le 25 juillet, seraient d’un nouveau type. Rappelons que selon la Corée du Nord, ces tirs sont la conséquence de l’annonce de prochains exercices conjoints Etats-Unis Corée du Sud devant se tenir en septembre. En effet, les missiles auraient eu une trajectoire de vol comparable à celle des missiles russes Iskander, identifiés par l’OTAN par le code SS-26 Stone, avec une trajectoire longue en apogée à 50 km d’altitude, les missiles ayant parcouru, lors du…

Lire l'Article

Les nouveaux missiles balistiques nord-coréens pourraient éviter le bouclier anti-missiles US

Selon un officiel américain, cité par le Los Angeles Times, les nouveaux modèles de missiles balistiques à courte portée testés par la Corée du Nord au début du mois de Mai, auraient de très nombreuses similitudes avec le système russe 9K723 Iskander. Le système Iskander, conçu pour déjouer les systèmes de défense anti-missile de fabrication américaine, évolue à une altitude d’évolution allant de 40 à 60 000 m à une vitesse moyenne de mach 6 à mach 8, une altitude supérieure au plafond des système Patriot PAC-3, et inférieure au planché des systèmes THAAD et SM3. De fait, bien qu’étant des systèmes de courte portée,…

Lire l'Article

La Corée du Sud prépare des robots-animaux pour soutenir ses armées

En 2018, NETFLIX présentait le fil « A.X.L », mettant en scène deux jeunes adolescents et un robot de combat de la forme d’un loup, bardé de capteur et d’armement, et disposant d’une intelligence artificielle animale. Aujourd’hui, la réalité semble bien rattraper, une fois encore, la fiction. En effet, l’agence sud-coréenne d’information Yonhap présente les travaux de recherche menés par l’armée nationale pour concevoir et mettre en œuvre différents robots reprenant les aspects de plusieurs animaux, dont le chien, le serpent, ou les insectes volants. L’armée sud-coréenne prévoit d’ores-et-déjà de les utiliser dans un vaste panel de missions, allant de la reconnaissance à la recherche et sauvetage,…

Lire l'Article

La Marine Sud-Coréenne est intéressée par les sous-marins nucléaires d’attaque Barracuda de Naval Group

Le Think Tank en charge de l’étude de l’option SNA pour la Marine Sud-Coréenne a rendu un rapport selon lequel le Barracuda de Naval Group, qui remplacera les Rubis de la Marine Nationale au cours de la décennie à venir, constituait le meilleur choix. Le sous-marin nucléaire français est jugé performant et sur par les sud-coréen, et présente l’avantage de fonctionner avec un réacteur utilisant de l’uranium faiblement enrichie. Or, la Corée du Sud est tenue de ne pas utilisé d’équipements à uranium enrichie à vocation militaire, et doit se limiter aux applications civiles ou à l’utilisation d’uranium faiblement enrichie. Il n’est pas précisé si des…

Lire l'Article

Le leader nord-coréen Kim Jong-un se dit prêt à mettre toutes les armes nucléaires nord-coréennes sur la table des négociations

Lors de sa visite surprise en Chine, durant laquelle il s’est longuement entretenu avec le président Chinois Xi Jinping, le leader nord-coréen, Kim Jong-un a annoncé être prêt à totalement dénucléariser la péninsule Coréenne, pour peu que les Etats-Unis et la Corée du Sud fassent de même. Selon la presse chinoise, le président chinois s’est dit disposé à soutenir cette initiative. Le président Trump et le leader nord-Coréen sont convenus d’une rencontre historique, probablement avant la fin Mai, pour tenter de négocier une solution à la crise qui oppose Corée du Nord, Corée du Sud et Etats-Unis depuis des décennies, qui s’était sensiblement intensifiée ces dernières années.…

Lire l'Article
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR