Quelles conséquences pour la France si les programmes SCAF et Tempest fusionnaient ?

Après son homologue allemand le Lt General Ingo Gerhartz, c’est au tour du général Luca Goretti, le Chef d’Etat-Major des forces aériennes italiennes, de déclarer que, selon lui, les programmes européens d’avions de combat de 6ème génération SCAF (pour Système de Combat Aérien du Futur) qui rassemble l’Allemagne, l’Espagne et la France, et FCAS (pour Futur Combat Air System, soit le même acronyme) qui rassemble la Grande-Bretagne, l’Italie et la Suède, seront appelés à fusionner dans un avenir plus ou moins proche. Selon l’officier général Italien, eu égard aux enjeux industriels et budgétaires, et à la proximité des programmes, des acteurs industriels et des pays,…

Lire l'Article

L’industrie Turque pourrait acquérir 50% du motoriste ukrainien Motor Sich

Dans un article du 12 mars, nous prédisions qu’à la suite de la nationalisation du motoriste aéronautique ukrainien Motor Sich décidée par le président Zelensky afin d’empêcher sa prise de contrôle par la société chinoise Skyrizon, Kiev pourrait se rapprocher d’Ankara dans ce domaine. En effet, le déficit d’activité industrielle de l’un correspondait aux besoins dans ce domaine de l’autre, l’industrie aéronautique Défense turque étant autonome dans de nombreux domaines, sauf dans celui de la motorisation, ce qui entrave nombre de ses programmes, aussi bien de drones que d’hélicoptères, d’avions de transport ainsi que le chasseur de nouvelle génération T-FX. Cette hypothèse semble désormais prendre…

Lire l'Article

Volte-face de l’Ukraine contre l’acquisition de Motor Sich par le chinois Skyrizon

En décembre 2019, le groupe ukrainien UkrOboronProm avalisait la session de 50% des parts sociales du motoriste Motor Sich à deux groupes chinois, le groupe Xinwei et le groupe Skyrizon Aircraft, via la société Tianjiao Aviation Industry Investment Co. Pour l’entreprise ukrainienne qui fabrique notamment le turboréacteur D-18 qui propulse les Antonov An-124 et An-225, ou le turboréacteur D-346 qui équipe les Yak-46 et les An-72, il s’agissait d’une bouffée d’oxygène dans un climat économique des plus délétères. Mais pour nombre d’observateurs étrangers, il s’agissait surtout d’une excellente opération pour Pékin, qui peine toujours à s’approprier la technologie très avancée des turboréacteurs modernes. Suite au…

Lire l'Article

L’Industrie U.S ne pourra pas remplacer les pertes probables en cas de conflit majeur

Durant la Guerre Froide, à partir de la Guerre de Corée, les autorités américaines maintinrent en permanence une capacité industrielle de défense très élevée et dimensionnée pour être en mesure de compenser les destructions de matériels en cas de conflit majeur, de sorte à maintenir un volume de forces combattantes constant même dans la durée. Depuis les années 90, entre l’euphorie provoquée par l’implosion du bloc soviétique et la victoire radicale contre l’Irak, la planification industrielle U.S s’est éloignée petit à petit de cette notion, se structurant avec la certitude que les guerres à venir seraient courtes, distantes et à faible empreinte sur les materiels.…

Lire l'Article

La France sacrifie-t-elle une partie de son Industrie Défense sur l’autel de la coopération avec l’Allemagne ?

C’est officiel, la société KNDS, qui rassemble le français Nexter et l’Allemand Krauss-Maffei Wegman, et qui était jusqu’ici piloté par une structure bicéphale composée du lPdg de Nexter Stephan Mayer et son homologue de KMW, va voir sa structure évoluer, et sera désormais pilotée par un conseil d’administration 9 personnes présidée par Philippe Petitcolin, le Pdg du motoriste français Safran, alors que l’entreprise passera, elle, sous la direction de Frank Haun, jusqu’ici patron de KMW, qui sera remplacé à ce poste par le vice-président de l’entreprise, Ralf Ketzel, alors que de son coté, Stéphane Mayer quittera Nexter, sans que son successeur n’eut été nommé jusqu’ici.…

Lire l'Article

Blekinge, Barracuda, Taigei : quelles sont les performances des sous-marins conventionnels modernes ? – 2nde partie

Selon l’état-major de la Marine américaine, les sous-marins représenteraient aujourd’hui, la meilleure réponse face à la montée en puissance de certaines puissances navales, citant en particulier la Chine. Il est vrais qu’en Asie, le nombre de sous-marins en service dans les différentes marine à plus que quadruplé en 20 ans, et que toutes les marines d’importance sont engagées dans le renouvellement voir l’extension de leur flotte de submersible. Dans le second volet de cet article destiné à présenter les sous-marins à propulsion conventionnelle qui entrent aujourd’hui en service, ou qui le feront dans les années à venir, nous présenterons les 5 derniers modèles de ce…

Lire l'Article

5 pays européens s’associent pour concevoir le prochain hélicoptère multi-rôles moyen

Les hélicoptères européens sont, incontestablement, parmi les meilleures voilures tournantes au monde, et ce depuis plusieurs décennies. Au fil des concentrations industrielles et consolidations d’activité, deux grands groupes européens ont émergé dans ce domaine, le franco-allemand Airbus Hélicoptères et l’italo-britannique Agusta-Westland. Est-ce pour répondre à l’émergence de nouvelles technologies comme celles mises en oeuvre aux Etats-Unis dans le cadre du programme Futur Vertical Lift de l’US Army ? ou à l’arrivée prochaine de la Chine et de son Z-20 sur le marché international ? quoiqu’il en soit, ces 4 pays foyers des hélicoptères européens, l’Allemagne, la France, l’Italie et le Royaume-Uni, rejoints en cela par…

Lire l'Article

V. Poutine veut transformer l’industrie de Défense russe avec une nouvelle génération de managers

L’industrie de Défense en Russie a une position particulière dans l’économie et le paysage industriel national. Non seulement est-ce le plus gros employeur industriel du pays, avec prés d’un million de collaborateurs directs et induits, mais c’est également un des principaux pourvoyeurs de devises sur le marché international, après le gaz et le pétrole, naturellement. En outre, c’est une réserve de voix solide et inamovible pour le Parti présidentiel « Russie Unie » du président Poutine. C’est la raison pour laquelle elle bénéficie d’un traitement tout particulier de la part du Kremlin, et du président lui-même. A l’occasion d’une réunion avec la commission des industries militaires, le…

Lire l'Article

La Grèce et Israël se regroupent pour produire la nouvelle classe de corvettes Themistocles

Au cours de la visite du Premier Ministre Grec en Israël, le 16 juin dernier, le chantier naval grec ONEX Neorion et le groupe israélien Israel Shipyards ont annoncé le lancement d’une nouvelle génération de corvettes destinées à la marine de guerre Hellénique, baptisée Corvette Themistocles. Cette annonce fait suite à la signature d’un accord entre les deux compagnies, en février dernier, et représente une très bonne nouvelle pour la Grèce, dont la flotte de surface est particulièrement vieillissante. Sur le plan technique, cette nouvelle classe de corvette n’a rien d’exceptionnelle, puisqu’il s’agit d’une version adaptée aux besoins grecs de la corvette Sa’ar 72 en…

Lire l'Article

Pour construire de nouveaux sous-marins en Inde, Naval Group cherche à développer des partenariats exclusifs avec les chantiers navals locaux

D’après une information du journal indien The Economic Times, le constructeur naval français Naval Group serait en discussion avec les deux chantiers navals indiens sélectionnés par New Delhi pour construire les six nouveaux sous-marins du Project 75i. Considéré comme l’un des deux plus sérieux candidats de cette compétition, Naval Group cherche cependant à promouvoir des relations d’exclusivités entre les constructeurs internationaux et les chantiers navals indiens. Pour le groupe français, des liens forts et pérennes entre fournisseurs étrangers et constructeurs locaux permettraient au Ministère de la Défense indien de conduire ses programmes plus rapidement, à un meilleur coût, tout en assurant un renforcement de la…

Lire l'Article
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR