Si Athènes privilégie Rafale au F35, peut-on inclure la Grèce à SCAF ?

Comme l’écrit dans La Tribune le journaliste Michel Cabirol, les autorités grecques se retrouvent aujourd’hui face à un arbitrage délicat concernant la modernisation de sa flotte aérienne. D’un coté, Athènes serait tenté par l’acquisition d’une quarantaine de F35A auprés de l’américain Lockheed, afin de renforcer sa compatibilité avec les forces américaines et l’OTAN et de disposer d’un appareil conçu spécifiquement pour éliminer les défenses aériennes de l’adversaire. D’un autre, l’extension de la flotte de Rafale, après la première commande de 18 appareils signées il y a quelques jours, aurait beaucoup de sens, aussi bien de part les capacités étendues du Rafale sur l’ensemble du spectre…

Lire l'Article

La prochaine livraison de Rafale à l’Inde sera elle aussi un événement

La livraison des 5 premiers avions Rafale à l’Indian Air Force, en Juillet 2020, avait connu un succès médiatique et populaire retentissant, au point de représenter un véritable évènement nationale en Inde. La prochaine livraison de 3 appareils supplémentaires, qui interviendra le 4 novembre, pourrait bien elle-aussi susciter beaucoup d’intérêt. En effet, outre le rôle déterminant qu’est appelé à joué le nouvel appareil dans la dissuasion et dans le dispositif aérien de l’Indian Air Force alors que les tensions avec le Pakistan et la Chine ne cessent de croitre, cette livraison sera en elle-même spectaculaire, puisque les 3 avions de combat réaliseront le trajet entre…

Lire l'Article

La Corée du Sud sort le grand jeu pour vendre son char K2 Black Panther à la Pologne

Si l’acquisition de chars K2 Black Panther sud-coréens par la Pologne n’était, il y a quelques semaines encore, qu’une hypothèse de travail, elle est devenue depuis des plus crédibles, eu égard aux désaccords sur la participation polonaise au programme de char de nouvelle génération franco-allemand MGCS. La proposition très détaillée, et des plus attrayantes, faite par Séoul à Varsovie cette semaine lui confère, désormais, un statut des plus probables. En effet, les autorités sud-coréennes ont, de toute évidence, parfaitement perçu les besoins militaires, industriels, politiques et budgétaires de leurs homologues polonaises, en proposant une offre taillée pour emporter la décision. Ainsi, le K2PL, telle est…

Lire l'Article

Faute de MGCS, la Pologne pourrait se tourner vers le K2 Black Panther Sud-Coréen

En février dernier, le président Emmanuel Macron avait laissé entendre, à l’occasion de sa visite officielle en Pologne, que Paris et Berlin pourraient accepter Varsovie dans le programme MGCS, destiné à concevoir et fabriquer le futur remplaçant des chars Leclerc français et Leopard 2 allemand à horizon 2035. Mais depuis, rien n’a semble-t-il évolué dans ce dossier. Au contraire, des échos venant de Pologne laisseraient désormais à penser que la participation polonaise au programme franco-allemand n’était plus, désormais, d’actualité. Le sud-coréen Hyundai déploie désormais des trésors de persuasion pour amener Varsovie à s’intéresser à son nouveau char de combat K2 Black Panther, dont la construction…

Lire l'Article

Rafale, FDI Belh@rra : les dossiers accélèrent entre Paris et Athènes

De toute évidence, le président Français, Emmanuel Macron, et son homologue grec, le premier ministre Kyriakos Mitsotakis, ont décidé d’aller vite et loin en matière de coopération militaire et industrielle entre la France et la Grèce, pour barrer la route à la Turquie en Méditerranée orientale. En effet, selon la presse grecque, citant des sources officielles concomitantes, les deux hommes doivent se rencontrer le 10 septembre pour signer un accord de Défense, mais également, si les délais sont respectés, la signature de la commande d’un escadron d’avions Rafale, ainsi que, potentiellement, la commande des deux frégates FDI Belh@rra, qui jusqu’ici étaient à l’arrêt. En effet,…

Lire l'Article

Les 5 critères qui font du Rafale le favori en Inde

L’arrivée des 5 premiers avions de combat Rafale sur la base indienne d’Ambala à la fin du mois de juillet provoqua un emballement médiatique aussi bien Inde que dans le monde, offrant au chasseur français une aura bienvenue pour se confronter aux autres appareils européens, américains et russes, dans les compétitions indiennes qui se profilent. Rappelons que l’avion de Dassault Aviation est présent dans la compétition MMRCA 2 portant sur 114 appareils face au Typhoon et JAS 39 Gripen E/F européens, au Mig35 et probablement au Su-35 russes, et au F16V (identifié F21 dans cette compétition) et F15EX américains, ainsi que dans la compétition portant…

Lire l'Article

La Hongrie choisie le Lynx de Rheinmetall dans un accord industriel global

Le groupe industriel allemand Rheinmetall a signé, le 16 aout, un accord global portant sur l’acquisition de plus de 200 véhicules de combat d’infanterie Lynx, dans le cadre d’un contrat de fabrication local de plus de 2 Md€ visant à moderniser conjointement les armées et l’industrie de Défense du pays. Il s’agit du premier client du blindé de nouvelle génération allemand, par ailleurs toujours engagé dans la compétition Land 400 Phase 3 australienne, ou il est opposé au Redback K21 sud-coréen, pour un contrat portant sur 450 véhicules de combat d’infanterie. Aucune information n’a été publiée concernant la configuration exacte retenue par le gouvernement hongrois,…

Lire l'Article

Le Parlement Koweïti s’interroge sur le prix exorbitant de ses Eurofighter Typhoon

Depuis plusieurs mois, la vente de 28 Eurofighter Typhoon au Koweït signée en 2016 intéresse de très près les autorités judiciaires du Koweït, qui auraient ouvert plusieurs enquêtes pour corruption. Parallèlement au procédures judiciaires en cours, c’est désormais le Parlement Koweïti qui s’interroge sur la facture totale du contrat. En effet, les Eurofighter Typhoon achetés par le Koweït auprès de l’Italie sont facturés plus de 320 millions $ pièce, contre en moyenne 110 millions $ pour les appareils vendus à d’autres pays. Si ces chiffres mis en avant par la presse locale peuvent interroger, il convient cependant de les relativiser. En effet, les contrats d’armement…

Lire l'Article

L’Inde met à jour ses procédures d’achat de défense et renforce le Make In India

En 2002, l’Inde a instauré un ensemble de réglementations entourant les contrats d’armement passés avec l’industrie locale ou internationale. Désigné Defense Procurement Procedure, ce règlement est régulièrement mis à jour afin de s’adapter aux changements politiques, industriels et économiques du pays. Alors que la dernière mise à jour datait de 2016, l’Inde a entrepris de développer un DPP 2020 qui devrait être validé dans les jours qui viennent. Ce nouveau DPP devrait renforcer l’implication de l’industrie indienne dans les programmes de défense. Mais il va aussi offrir de nouvelles possibilités aux forces armées en introduisant notamment des catégories liées à la location de matériel pour…

Lire l'Article

Les Européens doivent-ils s’équiper d’un mécanisme d’aide à l’acquisition des équipements de défense ?

Dans un article publié hiers par le site américain Defensenews.com, le journaliste Aaron Mehta présente les évolutions qu’entendent apporter les autorités américaines au mécanismes ERIP, pour European Recapitalization Incentive Program, destiné à permettre aux pays européens d’éliminer les équipements issus de l’époque du pacte de Varsovie, au profits d’équipements occidentaux. Mais l’analyse qui est donnée montre que ce dispositif, appelé à être pérennisé par le Pentagone, et qui aura couté moins de 300 millions de $ en 2019, a généré plus de 2,5 Md$ de commandes d’équipements de défense auprés des entreprises américaines. Dans ces conditions, on peut se demander pourquoi les européens, en tant…

Lire l'Article
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR