L’allemand Rheinmetall présente le Lynx 120, un nouveau char moyen à hautes performances

En aout 2021, nous publiions sur Meta-Défense une analyse mettant en avant la pertinence, pour les armées comme l’industrie de défense française, de developper une plate-forme blindée chenillée moyenne et un char de combat moyen à hautes performances, permettant, entre autres choses, de combler un important déficit capacitaire de l’Armée de Terre en matière de combat de haute intensité d’ici à l’arrivée des blindés lourds du programme franco-allemand MGCS à la fin de la prochaine décennie. En effet, avec seulement 200 chars Leclerc modernisés à l’économie, et 650 véhicules de combat d’Infanterie VBCI plus adapté désormais pour la faible et la moyenne intensité, que pour…

Lire l'Article

Les programmes Tempest britanniques et F-X japonais se rapprochent encore

Le gouvernement britannique de Boris Johnson est particulièrement actif sur les questions de défense, et dans le domaine de la coopération industrielle internationale. Qu’il s’agisse de l’alliance AUKUS avec de possibles coopérations avec l’Australie en matière de sous-marins nucléaires, l’ouverture du programme Tempest à certains partenaires européens, ou le rapprochement d’avec le programme américain Futur Vertical Lift, la Grande-Bretagne multiplie les annonces ces derniers mois, avec certain succès il faut le reconnaitre. Et l’un des plus grands succès aujourd’hui repose sur le rapprochement en Londres et Tokyo autour du programme F-X de chasseur de nouvelle génération nippon, avec la signature d’un protocole de coopération, fin…

Lire l'Article

Face aux européens, l’Armée russe en 2030 sera bien plus puissante qu’aujourd’hui

La présente crise russo-ukrainienne, quelle que soit sa conclusion, aura permis à Moscou de faire une extraordinaire démonstration de force en Europe, au point qu’aucun pays européen, même les plus proches de Kiev, n’envisage de s’engager militairement aux cotés des armées ukrainiennes en cas de conflit. Et force est de constater que ces armées russes sont parvenues à mobiliser, déplacer et assembler une centaine de bataillon tactique interarmes, l’équivalent russe des Groupement tactique inter-armes français, soit 65 % de sa force opérationnelle terrestre, et ce entre le milieux du mois de novembre et le début du mois de février. A titre de comparaison, l’Armée de…

Lire l'Article

La Défense contre les missiles hypersoniques se structure en Occident

Depuis l’entrée en service du missile hypersonique aéroporté Kh47M2 Kinzhal en 2018, et plus encore avec l’arrivée prochaine du missile anti-navire hypersonique 3M22 Tzirkon, tous deux d’origine russe, la crainte de voir ces munitions neutraliser définitivement la puissance navale occidentale a largement été relayée dans les médias. Il est vrai que de part leur vitesse, leur trajectoire surbaissée, et pour certains, leur capacités à manoeuvrer en phase descendante, ces armes mettent à mal le bouclier antimissile occidental, basé sur des missiles à impacteur cinétique THAAD et SM-3. En outre, les missiles anti-aériens actuellement en service, comme le SM-2, l’Aster 30 ou le Sea Ceptor, n’ont…

Lire l'Article

Un nouveau modèle de sous-marin chinois fait son apparition

A l’instar de la Russie, la Chine développe une flotte sous-marine mixte, composée simultanément de submersibles à propulsion nucléaire, et de navires à propulsion conventionnelle. Aujourd’hui, cette flotte conventionnelle se compose principalement de sous-marins de Type 039, formant les classes Song (Type 039, 13 unités) et la classe Yuan, intégrant cette fois une propulsion anaérobie AIP, et décomposée en 3 sous-classes Type 039A/B/C. Selon la planification officielle de Pékin, les forces navales chinoises disposeront de 42 sous-marins de la classe Yuan en 2025, pour une flotte de sous-marins conventionnels d’une soixantaine d’unités. Pour autant, le suivi de la constitution de cette flotte sous-marine chinoise est…

Lire l'Article

Le Japon s’engage dans le developpement d’un canon à micro-onde

Contrairement aux pays européens, le Japon a largement anticipé les évolutions stratégiques qui amenèrent aux bouleversements et tensions que nous connaissons aujourd’hui. Ainsi, Tokyo a relancé les investissements dans sa propre défense depuis 2013, après avoir cédé, comme ses homologues occidentaux, aux sirènes des bénéfices de la paix entre 2000 et 2012, avec un effort défense en diminution passant de 4,83 Tr yen à 4,65 Tr yen durant cette période, pour remonter à 5,5 Tr Yen, soit plus de 47 Md€ en 2022. Les autorités nippones ont même indiqué, à l’occasion de la presentation du budget 2022 de la Défense, qu’elles n’excluaient pas l’hypothèse d’amener…

Lire l'Article

L’US Navy temporise ses ambitions en matière de flotte autonome

Dans un article publié fin décembre sur le site War on the Rock, les auteurs dont un offre d’active de l’US Navy, pointaient le risque de transférer la charge de maintenance à bord des navires dépourvus d’équipage, vers une maintenance accrue à quai, engendrant potentiellement des surcouts importants, une disponibilité médiocre, et la possible saturation des infrastructures navales de maintenance en raison d’un engorgement des bâtiments à quai. Le fait est, nombre d’officiers de Marine ayant servi à bord de navires, doutent que la technologie actuelle puisse effectivement permettre de doter les navires autonomes d’une fiabilité à la mer compatible avec les exigences opérationnelles. Et…

Lire l'Article

Ces 7 technologies qui vont révolutionner le champs de bataille d’ici 2040

Si les dernières années de la guerre froide fut l’occasion de nombreuses et importantes avancées technologiques dans le domaine des armements, avec l’arrivée des missiles de croisière, des avions et navires furtifs et de systèmes de commandement et de géolocalisation avancés, cette dynamique fut stoppée nette avec l’effondrement du bloc soviétique. En l’absence d’un adversaire majeur et téchnologiquement avancé, et en raison des nombreuses campagnes disymétriques auxquelles participèrent les forces armées, bien peu d’avancées significatives furent enregistrées du point de vue technologique entre 1990 et 2020, à l’exception notable de la généralisation des drones aériens de tous types. Mais avec l’émergence, depuis le début des…

Lire l'Article

La coopération franco-allemande autour du programme SCAF à nouveau dans la tourmente

Il y a à peine une année, le Système de Combat Aérien du Futur, ou SCAF, qui rassemble depuis 4 ans la France et l’Allemagne, plus tard rejoint par l’Espagne, et visant à developper le remplaçant des Rafale français et Eurofighter Typhoon allemands et espagnols, faisait face à plusieurs problèmes critiques menaçant jusqu’à la poursuite même du programme. Qu’il s’agissait de la répartition de la charge industrielle entre les industries de chaque pays ou de problèmes concernant la propriété intellectuelle de certaines technologies développées préalablement par Dassault Aviation, les discussions étaient à l’arrêt, jusqu’à une impulsion politique de l’Elysée et de la Chancellerie Allemande, qui…

Lire l'Article

Le futur destroyer DDG(x) de l’US Navy sera-t-il un destroyer de « transition » ?

Alors que le Congrès a avalisé pour 2022 la construction d’un destroyer de la classe Arleigh Burke Flight III supplémentaire, et que l’US Navy a annoncé un vaste plan de modernisation de ses destroyers Arleigh Burke Flight IIA pour y installer le nouveau radar SPY-6 à antenne électronique active comme pour le Flight III et les frégates de la classe Constellation, la marine américaine avance également sur le remplaçant du destroyer Arleigh Burke mais également des croiseurs de la classe Ticonderoga, alors que 32 unités de ces deux classes doivent être retirées du service dans les années à venir. La communication autour du nouveau navire,…

Lire l'Article
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR