Pourquoi un effort de défense à 2% du PIB est-il insuffisant pour la France ?

A son arrivée au Palais de l’Elysée, en 2017, le nouveau Président Emmanuel Macron engagea un important effort pour amener l’effort de défense de la France à 2% de son Produit Intérieur Brut, comme la France s’y était engagée en 2014 lors du sommet de l’OTAN de Cardiff. Pour y parvenir, le nouvel exécutif mit en oeuvre une nouvelle Loi de Programmation Militaire de 2019 à 2025 visant à atteindre cet objectif, ainsi qu’à réparer les nombreuses et parfois dramatiques déficiences dont souffraient les armées françaises après 20 années de sous-investissements accompagnés d’une activité opérationnelle particulièrement lourde. Il s’agissait d’un paradoxe pour cette période désignée…

Lire l'Article

Quelles solutions pour accroitre la disponibilité du Groupe Aéronaval Français face aux besoins opérationnels ?

En décembre 2020, le président français Emmanuel Macron annonçait le lancement d’un nouveau programme de porte-avions pour la Marine Nationale. Destiné à remplacer le porte-avions nucléaire Charles de Gaulle à horizon 2038, ce nouveau navire, dont on ignore à ce jour s’il comportera un ou deux bâtiments, sera bien plus imposant que son prédécesseur, avec une longueur de 300 mètres et un déplacement de 70.000 tonnes, contre 261,5 mètres et 42.500 tonnes pour le Charles de Gaulle, et sera propulsé par deux réacteurs nucléaires K-22 de 220 Megawatt chacun, là ou les deux K-15 du CdG ne délivrent que 150 mW, de sorte à répondre…

Lire l'Article

En visite au Capitole, le Premier Ministre grec veut acquérir le F-35 et met en garde contre la Turquie

Depuis le début des années 70, soit avant même son adhésion à l’Union européenne (1981), Athènes a toujours mené une stratégie d’équipement de ses forces aériennes équilibrée, s’appuyant simultanément sur des appareils américains et français. Dans les années 70 et 80, les Mirage F1 évoluaient sous cocarde bleu et blanche aux cotés des F4 Phantom 2, F5 Tiger II et A7 Corsair 2, alors que dans les années 90, les Mirage 2000 helléniques complétaient sa flotte de F-16. Aujourd’hui, les autorités grecques entendent prolonger ce modèle qui donna des résultats probants pour contenir les tensions avec le voisin turc, en acquérant des Rafale français, et…

Lire l'Article

Un nouveau modèle de sous-marin nucléaire d’attaque identifié en Chine

Si toute l’attention médiatique est aujourd’hui focalisée sur les évolutions du conflit en Ukraine, les autres théâtres d’opération et d’affrontement potentiel continuent d’évoluer. C’est particulièrement le cas en Asie et sur le théâtre indo-pacifique, alors que les annonces se succèdent concernant le developpement de nouvelles capacités à Taïwan, au Japon, en Corée du Sud et surtout en République Populaire de Chine. Parmi ces révélations, la diffusion d’une photo satellite montrant un nouveau modèle de sous-marin nucléaire d’attaque chinois mérite une attention toute particulière, tant la dimension sous-marine constituera, dans les années à venir, un espace de confrontation majeur entre Pékin et le camps occidental. Jusqu’il…

Lire l'Article

Selon son chef d’état-major, l’US Navy ne peut pas s’engager sur deux fronts majeurs simultanément

Dire que la planification de l’US Navy en matière de construction navale est chaotique ces 20 dernières années tiendrait de la plus sévère litote. Entre les programmes avortés ou plus que décevants comme les destroyers Zumwalt et les Littoral Combat Ship, un budget en faible progression, et face à un effort chinois extraordinaire d’efficacité et à la renaissance de la construction navale russe, il est vrai que la suprématie navale de la marine américaine, considérée il y a encore quelques années comme inamovible, fait désormais face à des défis inédits depuis la fin de la seconde Guerre Mondiale. En outre, les chantiers navals américains eux-mêmes…

Lire l'Article

La France a-t-elle perdu son audace en matière d’innovation de Défense ?

En début de semaine, l’Agence Innovation Défense française a lancé deux appels à projet pour concevoir des modèles de munition vagabonde. Ces armes, parfois appelées improprement drones suicides, marquent en effet l’actualité dans le conflit Ukrainien, avec l’arrivée des modèles Switchblade 300 et 600 et des mystérieux Phoenix Ghost spécialement conçus par l’industrie de défense US à la demande des ukrainiens. Pour autant, l’efficacité des munitions vagabondes n’a pas émergé lors de ce conflit, ni même lors de la guerre du Haut Karabakh en 2020 durant laquelle les Harop et Orbiter de facture israélienne saturèrent les défenses arméniennes. En effet, ce type de munitions existe…

Lire l'Article

Le Congrès US pourrait autoriser l’exportation de nouveaux F-16 Block 70 Viper en Turquie

En octobre 2021, les autorités Turques avaient officiellement déposé une demande auprés du Foreign Military Sales, ou FMS, l’organisme américain en charge des dossiers d’exportation d’armement vers les alliés des Etats-Unis, pour acquérir 40 nouveaux F-16 Block 70 Viper et 80 kits permettant de porter ses propres appareils à ce standard bien plus évolué et performant que les F-16 C/D Block 52 actuellement en service au sein des forces aériennes turques. Si le Président Biden promit de faire ce qu’il pouvait pour faire aboutir cette demande, le Congrès américain, qui controle fermement les exportations d’armement US, s’y était opposé, sur fond de crise concernant l’acquisition…

Lire l'Article

Naval Group se retire de la compétition indienne P75i de sous-marins AIP

Jusqu’il y a peu, Naval Group était considéré comme l’un des favoris de la compétition P75i lancée en 2017 par New Delhi en vue de concevoir et construire localement 6 nouveaux sous-marins d’attaque dotés d’un système de propulsion anaérobie, désigné par l’acronyme anglophone AIP pour Air Independant Propulsion. Le spécialiste français des navires militaires et des sous-marins pouvait en effet s’appuyer sur le précédant programme P75, lancé en 1999, basé sur le sous-marin Scorpene, et dont la 6ème et dernière unité a été mise à l’eau ce mercredi 20 avril. Après des débuts difficiles, comme c’est souvent le cas en Inde, le programme est parvenu…

Lire l'Article

Le futur avion de combat de l’US Air Force NGAD coutera « plusieurs centaines de millions de dollars » l’unité

Lancé au début des années 2010 alors que le dernier F-22 sortait des lignes de production, le programme Next Generation Air Dominance visait à concevoir et produire le remplaçant du chasseur de supériorité aérienne de Lockheed Martin à horizon 2030. A partir de 2018, sous l’impulsion du très dynamique Will Roper, alors directeur des acquisitions de l’USAF, le programme évolua pour devenir le pilier d’une nouvelle approche industrielle de conception et de production des avions de combat, représentée par la fameuse Digital Century Series, qui promettait de concevoir des appareils spécialisés, peu onéreux, en série courte et dotés d’une vie opérationnelle relativement réduite, prenant le…

Lire l'Article

Le programme F-35 fait toujours face à des délais et des surcouts importants

Ces derniers mois, le F-35 s’est imposé dans de nombreuses compétitions internationales, y compris en Europe Que ce soit en Suisse, en Finlande, au Canada ou encore en Allemagne, l’appareil de Lockheed-Martin a systématiquement pris le dessus sur ses homologues occidentaux, comme le Super Hornet américain, ou les Rafale, Typhoon et Gripen européens. Paradoxalement, dans le même temps, le Pentagone a annoncé qu’il entendait réduire le nombre des F-35 qui seront acquis d’ici 2025, et ce de manière substantielle. En effet, en dépit de son succès commercial incontestable, l’appareil continue de faire face à des délais importants concernant la mise à disposition de la version…

Lire l'Article
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR