La Finlande s’apprête à candidater pour rejoindre l’OTAN

Durant toute la Guerre Froide, la Finlande, qui partage une frontière de 1300 km avec la Russie, a maintenu une posture de neutralité vis-à-vis de l’Union Soviétique et du bloc occidental. Si comme la Suède, elle rejoint l’Union européenne en 1995, elle n’avait jamais affiché un quelconque désir de faire de même vis-à-vis de l’OTAN. Au contraire, il y a encore quelques mois, l’opinion publique finlandaise était majoritairement opposée à une telle démarche, même si depuis plusieurs années, Helsinki se rapprochait militairement des Etats-Unis et du bloc occidental, et prenait ses distances avec Moscou. La guerre en Ukraine aura engendré, dans ce pays, un profond…

Lire l'Article

L’Allemagne peut-elle devenir le pilier de la Défense européenne en devenir ?

L’agression russe contre l’Ukraine a fait voler en éclat de nombreuses certitudes en Europe concernant la réalité sécuritaire du vieux continent. Le pays qui est aujourd’hui le plus sévèrement touché par ces changements n’est autre que celui qui annonça dès le 27 février, 4 jours à peine après le début de l’offensive russe, le changement le plus radicale de sa propre politique, abandonnant 30 années de Soft-Power et d’OstPolitik pour des mesures spectaculaires afin de moderniser et renforcer ses forces armées, avec une enveloppe immédiate de 100 Md€ et un budget annuel qui sera amené au delà des 2% de PIB réclame par l’OTAN depuis…

Lire l'Article

La Russie peut-elle vraiment envahir l’Ukraine ?

Depuis plusieurs semaines, suite à une mobilisation de forces sans précédant de la part de Moscou aux frontières de l’Ukraine, les services occidentaux, en particuliers américains, et de nombreux spécialistes du sujet, estiment qu’une offensive massive des forces russes contre l’Ukraine est désormais possible, si pas probable. Et les dernières déclarations et actions de Vladimir Poutine, qui aprés avoir reconnu l’indépendance des deux républiques auto-proclamées de Donetsk et Luhansk, a déclaré que ses ambitions territoriales s’étendaient sur l’ensemble du Donbass, et non aux seules limites de ces deux entités, constituent en effet des menaces très significatives et des risques de dérive militaire extraordinaires dans cette…

Lire l'Article

La crise s’emballe entre l’Ukraine, la Russie et l’Occident

Les tensions sont désormais au plus haut entre l’Ukraine, ses partenaires occidentaux et la Russie, et l’enchainement des événements semble s’être emballé ces dernières heures. Après le prévisible faux départ du 16 février, date avancée publiquement par Washington comme probable pour une attaque russe contre l’Ukraine, et après l’annonce non corroborée dans les faits d’un retrait partiel des forces russes déployées le long de la frontière ukrainienne, ces dernières heures ont été le théâtre de déclarations en cascade venues de Moscou, de Washington et d’Europe, montrant une trajectoire bien funeste pour l’Ukraine et, plus généralement, pour la paix en Europe. 1- Redéploiement discret des forces…

Lire l'Article

Le déploiement militaire russe autour de l’Ukraine atteint un seuil critique

Cela fait maintenant plusieurs mois, depuis novembre 2021, que les armées russes déploient et stationnent un grand nombre de troupes autour de l’Ukraine, que ce soit le long de la frontière avec le Donbass, en Crimée, et le long de la frontière nord du pays. A la Fun du mois décembre, les observations physiques et satellites permettaient d’estimer à 100.000 le nombre de militaires déployés à proximité immédiate des frontières de l’Ukraine, et à une soixantaine le nombre de bataillon interarmes, l’équivalent russe des Groupement tactique Inter-Armes, ou GTIA, français, constitués. Mais ces derniers jours, Moscou a procédé à un renforcement sensible des forces déployées,…

Lire l'Article

Les 5 atouts du Rafale face au Super Hornet pour l’aéronavale Indienne

Le Rafale M1, premier appareil du programme a destination de l’aéronautique navale française, est aujourd’hui au coeur des attentions pour Dassault Aviation et l’ensemble de la Team Rafale. En effet, c’est cet aéronef qui a été envoyé le 6 janvier sur la base aéronavale indienne de Goa pour faire la demonstration de sa capacité à être mis en oeuvre à partir d’une plate-forme de type Ski-Jump, et non d’un porte-avions doté de catapultes. Ces essais, dont le premier a eu lieu ce matin et s’est déroulé de manière nominale, s’étaleront jusqu’au début du mois de février et permettront de valider non seulement la capacité de…

Lire l'Article

Ces conflits qui menacent en 2022 : Ukraine-Russie

S’il fut un facteur marquant pour décrire l’année 2021, en dehors de la crise Covid, c’est incontestablement l’augmentation sensible des tensions directes entre de nombreux états, avec le risque, bien réel désormais, de voir resurgir le spectre des conflits entre grandes puissances à l’échelle régionale, voire mondiale. En outre, et contrairement aux tensions et conflits qui marquèrent la période post-guerre froide, ces guerres en gestation menacent, dans leur immense majorité, d’entraîner dans leur sillage des opposition de super-puissances nucléaires, et même d’avoir un effet déclencheur entre elles, de sorte que la détérioration de la situation pour l’un d’eux peut engendrer des conséquences sensibles sur les…

Lire l'Article

F-35 suisses : Prix en hausse et compensations industrielles en baisse

A peine 5 mois après la sélection du F-35A de Lockheed-Martin pour remplacer les F-5 et F/A 18 des forces aériennes helvétiques, les annonces et les désillusions s’accumulent pour les industriels, mais également pour les contribuables suisses, qui vont devoir largement plus mettre la main au porte-feuille qu’annoncé initialement pour acquérir les 36 avions de combat américains. En effet, à l’occasion de la publication des données contractuelles proposées par les Etats-Unis à Berne dans le cadre de ce contrat, les premiers dérapages sont d’ores et déjà apparents, et vont très probablement lourdement peser dans la votation citoyenne qui se dessine, ainsi que sur l’enquête parlementaire…

Lire l'Article

L’Allemagne est-elle prête à tout pour préserver le gaz russe ?

Ces dernières semaines, les tentions entre Moscou et Kiev ont à nouveau franchi non pas un, mais plusieurs paliers. Non seulement les armées russes continuent-elles de masser des troupes considérables aux frontières de l’Ukraine, face au Donbass ou en Crimée, mais la propagande intérieure russe est devenue très active pour presenter à l’opinion publique russe l’Ukraine, mais aussi l’OTAN, comme les agresseurs voire les instigateurs des tensions actuelles. En outre, Moscou a désormais instrumentalisé la Biélorussie du dictateur Lukashenko, non seulement en exploitant les vagues de migrants venus d’Irak et de Syrie contre la Pologne et les Etats Baltes, mais également en faisant croitre artificiellement…

Lire l'Article

Les renseignements ukrainiens et occidentaux craignent une offensive d’hiver russe en Ukraine

Le scénario est bien connu désormais. La Russie masserait en effet, selon les observations satellites et les services de renseignement ukrainiens et occidentaux, une force armée considérable de prés de 100.000 hommes et d’une centaine de bataillon de combat à la frontière de l’Ukraine, face au Donbass et en Crimée. Et une nouvelle fois, comme ce fut le cas en mars 2021, mais également en 2019 et 2020, la crainte de voir Moscou déclencher une offensive contre l’Ukraine réapparait fort logiquement. Selon les services de renseignement américains, les forces armées russes auraient en effet déjà sur place plus d’une soixantaine de BTG (Bataillon Tactical group),…

Lire l'Article
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR